Le samedi 30 avril dernier, les autorités maltaises ont ordonné l’expulsion d’un avion d’Air Algérie qui avait décollé totalement vide depuis Alger pour rejoindre, discrètement, pour ne pas dire secrètement, La Vallette, la capitale de Malte, L’information a été révélée par le site Algérie Part.

« Il s’agissait d’un vol spécial qui avait été mis en place par les autorités algériennes dans le but de rapatrier des ressortissants du Sahara Occidental et des membres actifs du front Polisario », révèle la même source.

« C’est une étrange affaire qui a été étouffée discrètement par les autorités algériennes. Une affaire qui cache des dessous politiques et diplomatiques troublants », pointe le média digital, évoquant « des instructions d’en haut » pour ne pas divulguer cette mystérieuse affaire.

« Il semble que les autorités maltaises n’ont jamais donné leur accord pour autoriser cette opération de rapatriement » , suppute le même média algérien.

L’année dernière, avec la complicité d’Alger, Brahim Ghali, le dirigeant du Polisario, a été hospitalisé en Espagne sous une fausse identité. Les autorités algériennes avaient nié dans un premier temps leur implication dans cette opération très mal ficelée, avant de reconnaître l’évidence.

À LIRE  Le roi Mohammed VI félicite le président allemand suite à sa réélection