Le Festival International de Cinéma d’Animation de Meknès (FICAM) a démarré les festivités de sa 20ème édition avec la cérémonie d’ouverture qui s’est tenue vendredi 6 mars à partir de 18h au Théâtre de l’Institut français de Meknès.

Cette 20ème édition a rendu hommage à Philippe Peythieu et Véronique Augereau qui assurent depuis 1990, le doublage des voix françaises de Marge et Homer dans les Simpsons, série d’animation culte. Véritables maîtres du doublage, les deux comédiens donneront une Master Class exceptionnelle autour de l’Art du doublage, samedi 7 mai à 12h, à la Médiathèque de l’Institut français de Meknès dans le cadre des Thés à la menthe avec…, rendez-vous convivial qui est devenu, au fil des éditions du festival, l’un des moments incontournables du festival.

Lors de cette cérémonie d’ouverture, les deux invités américains du festival Alex Kronemer, réalisateur et Sam Kadi, producteur ont présenté, en avant-première, Le poème de Lamya, un émouvant long-métrage d’animation dont l’histoire est celle de Lamya, jeune fille syrienne, qui découvre la poésie de Jallal Eddine Rumi. Le festival annonce ainsi la couleur d’une programmation riche et ouverte sur le monde. Le poème de Lamya ouvre ainsi la Long Compet’, Compétition internationale de long-métrage d’animation. Il sera suivi, dans la soirée, par La traversée, long-métrage en peinture animée en présence de la réalisatrice Florence Miailhe.

Cette première journée du festival a été également l’occasion de lancer le 1er Forum des métiers du film d’animation au Maroc prévu les 6, 7 et 8 mai 2022. Pour rappel, les appels d’offres initiés par Al Oula et 2M pour la production des premières séries d’animation marocaines ont ouvert de nouvelles perspectives pour le développement de l’animation dans le Royaume. Initiative historique qui permet de dynamiser ce secteur prometteur et générateur d’emplois. Le FICAM® accompagne ainsi cette dynamique en lançant ce Forum qui rassemble des studios d’animation ainsi que l’Institut National des Beaux-Arts de Tétouan et l’Ecole des Beaux-Arts de Casablanca.

À LIRE  Covid-19: 2.929 nouveaux cas confirmés et 2.133 guérisons en 24H

C’est dans cette perspective que les deux studios marocains Never Seen et Lorem ont présenté, dans le cadre de L’avenir en images, leurs parcours, leurs expériences ainsi que des épisodes des séries produites par les deux chaînes marocaines, Al Oula et 2M. Une première pour le FICAM® et son équipe qui œuvre, depuis plus de deux décennies, pour la valorisation des professionnels du film d’animation au Maroc.

Lors de cette soirée d’ouverture également, le Grand Prix AICHA de l’Animation 2022 a été décerné à Irréversible, projet de court-métrage d’animation porté par Kenza El Hamzaoui et Chaimaa Lahnech, jeunes lauréates de l’Institut National des Beaux-Arts de Tétouan, pour leur projet Irréversible. Elles sont ainsi les deux premières femmes à remporter le Grand Prix Aïcha de l’Animation depuis sa création en 2005. Cette récompense permettra à l’une d’elles de bénéficier d’une résidence de création à l’Abbaye de Fontevraud en France en partenariat avec la Nef Animation (Nouvelles écritures pour le film d’animation) au mois d’octobre prochain.

Cette première journée a connu également le lancement des projections scolaires ainsi que le démarrage du volet formation du FICAM®. Volet destiné aux écoles publiques marocaines d’art et de cinéma et qui accueille cette année plus de 150 étudiants qui prennent part aux différents ateliers du festival. Pour rappel, cette 20ème édition se poursuivra à Meknès jusqu’au 11 mai 2022 et jusqu’au 15 mai 2022 dans 11 autres villes marocaines grâce au FICAM® Maroc.