actualités

Les défenseurs syriens des droits de l’homme demandent une enquête sur le massacre de Tadamon

Les défenseurs syriens des droits de l’homme demandent une enquête sur le massacre de Tadamon 2

Plusieurs importantes organisations de la société civile syrienne réclament une intervention du Conseil de sécurité de l’ONU après la fuite d’une vidéo qui semble montrer l’exécution de civils dans un quartier de Damas.

Cet appel survient près de deux semaines après la publication par The Guardian d’un article sur une vidéo qui a fuité et semble montrer des preuves de crimes commis par les forces syriennes contre des civils.

41 civils au total ont été assassinés de sang-froid en un seul incident en 2013. Un par un, les détenus aux yeux bandés ont été amenés au bord d’une fosse fraîchement creusée dans la banlieue de Damas, à Tadamon, et systématiquement abattus. Les corps, empilés les uns sur les autres, ont ensuite été incendiés.

Les images de ce massacre, perpétré par des miliciens syriens fidèles au régime de Bachar al- Assad, n’ont été diffusées qu’en avril de cette année, à la suite d’une révélation du journal britannique Guardian et du magazine en ligne New Lines.

La vidéo amateur, prise par les tueurs eux-mêmes, a été découverte par une recrue de la milice dans l’ordinateur portable de l’un de ses aînés. Écœuré par ce qu’il a vu, le jeune homme a transmis la vidéo à des chercheurs, qui ont ensuite confronté l’un des tueurs identifiés sur la séquence.

« Il est grand temps que la communauté internationale apprenne que l’impunité pour les graves atteintes aux droits de l’homme en Syrie a des répercussions considérables » Lettre d’organisations de la société civile syrienne

La guerre en Syrie aurait tué près d’un demi-million de personnes et en a déplacé des millions d’autres depuis qu’elle a éclaté en 2011 par une répression brutale des manifestations antigouvernementales.

  Avortement d’une opération de trafic de drogues À NADOR

Les activistes syriens et organisations internationales de défense des droits de l’homme accusent le régime de Bachar al-Assad et ses alliés d’avoir commis des atrocités au cours du soulèvement devenu guerre civile.

En outre, la situation économique de la Syrie se dégrade rapidement. Dix années de guerre, de sanctions occidentales et la pandémie de covid ont dévasté l’économie syrienne, faisant basculer une grande partie de sa population dans la pauvreté alors que la valeur de la livre s’est effondrée.

Ir arriba