ESPAGNE: Le ministre espagnol des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la coopération, M. José Manuel Albares, a réitéré, mardi à Marrakech, la détermination de l’Espagne d’assurer la mise en œuvre de l’ensemble des éléments contenus dans la déclaration conjointe, adoptée lors de la visite du chef du gouvernement espagnol au Maroc.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, le chef de la diplomatie espagnole a souligné que les deux pays avancent à pas sûrs dans la mise en œuvre de cette déclaration, se félicitant dans ce cadre du niveau des investissements entre les deux pays.

Grâce à ces investissements, le Maroc est devenu le principal marché de l’Espagne en dehors de l’Union européenne, a-t-il relevé, faisant savoir que l’Espagne demeure le premier client et le premier fournisseur du Maroc.

Au sujet des investissements étrangers, quelque 800 entreprises espagnoles sont implantées au Maroc, a tenu à préciser M. Manuel Albares.

Concernant la coopération migratoire, M. Manuel Albares s’est félicité de la dynamique qu’ont connues les relations dans ce domaine, rappelant que cette relance s’est soldée par l’enregistrement d’une baisse significative des arrivées de migrants illégaux dans les îles Canaries et dans la péninsule ibérique grâce à la coopération des forces de sécurité des deux pays.

“La relance de la coordination au sujet de l’opération Marhaba est un bel exemple de la redynamisation des relations basées sur la transparence et le respect mutuel”, a conclu le ministre espagnol.

À LIRE  Tanger Med lance un projet d’outlet géant au Nord du Maroc