Elon Musk fait l’objet d’une enquête sur les détails de son potentiel achat de Twitter, les régulateurs fédéraux affirmant qu’il a tardé à remplir un formulaire clé dans le processus, selon le Wall Street Journal.

Le patron de Tesla laisse, en tout cas, planer un certain doute ce vendredi. Ainsi, l’homme d’affaires a, tout d’abord, tweeté que son accord de 44 milliards de dollars pour l’achat du réseau social était “temporairement suspendu”, invoquant des détails en attente sur le calcul du nombre de faux comptes sur la plateforme.

Selon un rapport du Wall Street Journal, la Securities and Exchange Commission enquête sur le fait qu’Elon Musk n’a pas divulgué en temps voulu son achat massif d’actions Twitter en mars dernier. Pour rappel, le milliardaire avait mis trop de temps à déposer le formulaire public requis alors qu’il était en train de racheter 9,2 % des actions de Twitter et de devenir le plus grand actionnaire de la société.

Ce décalage lui a notamment permis d’acheter davantage d’actions sans alerter les autres actionnaires, et donc d’économiser au passage une somme d’argent importante. Musk fait également l’objet d’une action en justice de la part d’actionnaires de Twitter et d’une enquête distincte de la FTC pour la même affaire.

À cause de ces nouvelles enquêtes sur la transaction, l’action de Twitter a chuté de plus de 10 % depuis la première proposition d’Elon Musk. À la clôture du marché jeudi, l’action s’échangeait à 45,08 dollars, bien en dessous des 54,20 dollars que Musk a accepté de payer le 27 avril. La différence représente plus de 9 milliards de dollars en valeur de marché.

À LIRE  Aïd Al Adha: les transactions commerciales rapporterONT 12 MMDH, SELON Akhannouch

Quelques heures plus tard, il assurait toutefois, à nouveau via Twitter, être “toujours engagé” à mener à bien l’opération d’acquisition.