actualités

Oujda: saisie de 8 853 comprimés d’ecstasy, quatre individus interpellés

Oujda: saisie de 8 853 comprimés d’ecstasy, quatre individus interpellés 2

Quatre personnes soupçonnées de trafic de stupéfiants ont été interpellées mercredi à Oujda sur la base d’informations précises fournies par services de renseignement. Plus de 8.800 cachets d’ecstasy ont notamment été saisis par les policiers.

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire d’Oujda ont réussi, mercredi, sur la base d’informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), à saisir 8.853 comprimés d’ecstasy et à interpeller quatre personnes, dont un Algérien résidant illégalement au Maroc, soupçonnés de liens présumés avec un réseau criminel actif dans le trafic de psychotropes vers le Maroc.

Les recherches et interventions menées dans le cadre de cette affaire ont abouti à l’arrestation du premier mis en cause dans la zone d’Ahfir, en flagrant délit de possession de 8.853 comprimés d’ecstasy, tandis que les deuxième et troisième suspects ont été appréhendés au douar « Achliha » dans la zone de Bni Drar. Quant au ressortissant algérien, il a été arrêté à Oujda, indique un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Les perquisitions effectuées ont permis la saisie de la cargaison des comprimés d’ecstasy, de deux voitures, dont une 4×4, outre la somme de 205.600 DH qui proviendrait de cette activité criminelle, ajoute la même source.

Les données préliminaires de l’enquête, poursuit le communiqué, ont révélé que les quantités d’ecstasy saisies ont été acheminées depuis l’extérieur du Maroc dans l’objectif de les écouler dans la région orientale, une mission qui, selon les investigations, a été confiée au citoyen algérien arrêté.

  Tanger Med: mise en échec d’une opération de trafic international de psychotropes

Les quatre prévenus ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent pour élucider les circonstances de cette affaire, identifier les voies et les tracés du trafic de psychotropes vers le Maroc et déterminer les ramifications régionales et internationales de ce réseau criminel transnational, conclut le communiqué.

Ir arriba