actualités

Africités 9: le Maroc a choisi une ligne claire de coopération avec les pays africains

Africités 9: le Maroc a choisi une ligne claire de coopération avec les pays africains 2

Le Maroc a choisi une ligne claire de coopération avec les pays africains, consolidant son appartenance africaine, a affirmé Mbarka Bouaida, Présidente de l’Association des présidents des régions du Maroc.

« Nous prônons cette coopération qui nous permet de renforcer notre culture d’appartenance à l’Afrique, » a soutenu Mme Bouaida, dans un entretien accordé à la MAP en marge de sa participation aux travaux du 9ème Sommet Africités, dont les travaux s’achèvent samedi à Kisumu.

Dans l’ensemble de Ses discours, Sa Majesté le Roi Mohammed VI ne cesse d’insister sur la coopération sud-sud et l’intérêt que nous portons à nos frères africains, a-t-elle relevé, ajoutant que le Royaume a toujours été présent en tant que leader au niveau continental sur de nombreux aspects.

Il s’agit notamment des aspects liés au développement et aux réformes entreprises par le Royaume, qui sont aujourd’hui reconnues comme exemples pour les pays africains, a précisé la Présidente de la région Guelmim Oued-Noun.

Abordant la forte présence du Maroc au Sommet Africités 9, elle a rappelé que le Royaume avait abrité la 8ème édition du Sommet en 2018, ce qui en fait pays coorganisateur de l’édition actuelle.

Le Maroc a beaucoup aidé à réussir cet événement, ce qui explique l’importance de la délégation marocaine et aussi l’intérêt que suscite le Pavillon Maroc, a-t-elle noté.

Par cette présence, le Maroc tend aussi à établir des liens entre les régions, les communes et les collectivités marocaines et celles du reste de l’Afrique, a-t-elle ajouté, faisant observer que durant le sommet, les collectivités territoriales africaines ont montré un grand intérêt au rapprochement avec leurs paires marocaines.

  MRE : Les transferts dépassent les 58 milliards à fin juillet

Revenant sur les principales réalisations et expériences que le Maroc peut partager avec les pays frères, Mme Bouaïda a indiqué que le Royaume est soucieux de partager ses expériences, comme celle de la régionalisation avancée.

Dans le domaine environnemental, le Maroc s’impose comme pays modèle au niveau continental, a-t-elle ajouté, évoquant le passage ambitieux aux énergies renouvelables, la volonté d’atteindre une part en énergie renouvelable de 64% du mix électrique national d’ici 2030, ainsi que l’engagement en matière d’émissions de carbone.

« Le Maroc n’a jamais été un pays passif, il a toujours été un pays entrepreneur,” a soutenu Mme Bouaida, se félicitant, à ce titre, de l’expérience de Benguerir ville verte qui a fait l’objet d’un exposé lors des travaux du Sommet.

Sur le plan économique, le Maroc a fait beaucoup d’efforts en termes de financement d’entreprenariat, qui ne constitue désormais plus de problèmes, grâce notamment aux montages financiers qui facilitent les levées de fonds.

Les outils favorisant les échanges d’expériences et d’expertises, doivent être montés de façon collective, a-t-elle souligné, citant l’exemple du Fonds africain d’appui à la coopération décentralisée internationale des collectivités territoriales (FACDI).

« Nous pouvons également innover d’autres mécanismes en partenariat avec nos frères africains, tels qu’un réseau des régions africaines qui pourrait assurer la promotion de la régionalisation avancée, et constituer une plateforme d’échange et de réflexions sur des projets communs », a-t-elle soutenu.

Il est également possible de créer un réseau de villes vertes africaines, où certaines villes serviraient de modèles, à l’instar de Benguerir, a-t-elle suggéré, ajoutant que la création de banques de projets communes à tous les pays africains est à même de renforcer la coopération économique entre collectivités africaines.

  Le Maroc suspend ses vols avec l’Inde

L’intérêt de grands événements, tels que le Sommet Africités, est de créer ces liens, de favoriser l’échange et de capitaliser sur les acquis, a expliqué Mme Bouaïda, insistant sur la nécessité de définir un intérêt commun et le structurer autour d’un outil opérationnel et accessible à tous.

Avec-MAP-

Ir arriba