La ministre de l’Economie et des Finances, Nadia Fettah, a indiqué, lundi à Rabat, que le taux de réalisation des investissements publics s’est élevé à 40% à fin avril, alors que le taux d’émission des dépenses a atteint 75%, soit le même niveau enregistré en 2021, malgré les effets de la crise.

En réponse à une question orale à la Chambre des représentants, Fettah a souligné que l’investissement public joue un rôle majeur dans la relance de l’économie nationale, particulièrement dans la conjoncture actuelle, précisant que l’enveloppe budgétaire de 245 milliards de dirhams (MMDH) allouée dans le cadre de la loi de finances porte sur quatre principaux axes à savoir, les secteurs productifs, l’Etat social, les investissements dans les énergies renouvelables et les infrastructures.

Le taux de réalisation des investissements publics à 40% à fin avril 1
La ministre de l’Economie et des Finances, Nadia Fettah,

La ministre a, dans ce sens, mis en avant les mesures incitatives prises par le gouvernement, notamment la circulaire relative aux mesures exceptionnelles mises en place pour atténuer les effets de la hausse des prix et de la rareté des produits de base sur les obligations contractuelles dans le cadre des marchés publics, ainsi que la mise en œuvre du principe de la préférence nationale, faisant savoir que ces mesures contribuent à l’accélération du rythme des investissements.

Les investissements publics, a-t-elle dit, constituent « un choix clair pour l’Exécutif », ayant des effets significatifs sur l’économie et la justice territoriale, mettant en avant le suivi assuré au niveau de l’ensemble des départements ministériels chargés de ces investissements pour accélérer la mise en œuvre de ces projets.

À LIRE  Covid-19: toutes les festivités liées à la Fête du Trône suspendues