actualités

Assurance maladie : 11 millions de travailleurs non-salariés et leurs ayants droit désormais couverts

Assurance maladie : 11 millions de travailleurs non-salariés et leurs ayants droit désormais couverts 2

Le lancement par le Maroc du projet d’envergure de protection sociale appelle, plus que jamais, une réforme globale et profonde du système de santé, afin d’accompagner ce chantier royal et offrir un service de santé publique qui répond aux aspirations des marocains, a indiqué le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch.

La généralisation de l’assurance maladie va générer une augmentation de la demande de services de santé, ce qui fait de « la réforme de la santé une condition fondamentale pour garantir le succès » de ce projet », a souligné Akhannouch qui répondait à une question sur « le chantier de mise à niveau du système national de santé », lors de la séance plénière mensuelle consacrée à la politique publique du gouvernement à la Chambre des représentants.

Le Chef du Gouvernement a ajouté que, grâce à la promulgation diligente par le gouvernement de 22 décrets d’application, l’assurance maladie est accessible à 11 millions de travailleurs non-salariés et leurs ayants droit, précisant qu’il s’agit de 1,6 million d’agriculteurs, un demi-million d’artisans et 800.000 commerçants et artisans assujettis au régime de contribution professionnelle unique, chargés de comptabilité ou autoentrepreneurs, outre 140 mille chauffeurs de taxi et 230 mille chauffeurs professionnels.

L’assurance maladie concerne également les médecins, les pharmaciens, les ingénieurs, les vétérinaires, les topographes, les sages-femmes, les métiers rééducation, les dentistes, les nutritionnistes, les notaires, les guides touristiques, les adouls, les artistes et d’autres groupes, a-t-il poursuivi.

Akhannouch a noté dans ce sillage que le gouvernement a entamé plusieurs mesures et ainsi que la réhabilitation des structures d’accueil pour faciliter l’intégration des citoyens dans le système de couverture médicale. Ainsi, 47 nouvelles agences ont été créées, 45 agences mobiles ont été mises à disposition des citoyens, 8.000 bureaux de proximité ont été mis en places dans le cadre de partenariats et plus de 300 rencontres de communication ont été tenues depuis la mi-novembre pour vulgariser le régime de l’Assurance maladie obligatoire de base.

  Assilah se transforme en galerie d’art à ciel ouvert

Et d’assurer que le gouvernement est conscient de l’ampleur de la responsabilité historique qui lui est confiée dans ses dimensions morales et politiques envers les citoyens, le but étant de concrétiser les chantiers royaux de généralisation de la couverture médicale, appelant à « transcender les tentatives de réforme successives du secteur de la santé, qui n’ont pas atteint l’objectif escompté, bien qu’elles aient permis des acquis indéniables sur lesquels il faut capitaliser pour identifier les véritables lacunes du système de santé ».

Le Chef du Gouvernement a souligné la nécessité de mobiliser toutes les capacités pour aboutir à une réforme globale dans le cadre d’une vision intégrée qui « transcende les réformes partielles et superficielles et permet un saut qualitatif pour doter le Royaume d’un système de santé attractif répondant, sans discrimination, aux aspirations de tous les citoyens, garantissant le principe d’égalité dans l’accès aux soins nécessaires, préservant leur dignité et répondant à leurs priorités et leur volonté d’accéder à un service publique de qualité ».

Le gouvernement œuvre à l’élaboration d’une vision nouvelle et intégrée pour réhabiliter le système national de santé, de manière à placer l’amélioration de l’offre médicale au centre de la réforme, a-t-il assuré, ajoutant que les composantes de ce projet de réforme sont basées sur trois principaux piliers : la bonne gouvernance du secteur, la valorisation des ressources humaines et la réhabilitation des infrastructures à travers le renforcement de la dimension régionale.

Ir arriba