Après Essaouira et Marrakech, le Gnaoua Festival Tour a fait escale jeudi soir à Casablanca, pour sa 3ème étape, avec une soirée d’ouverture haute en couleurs à l’Esplanade Stade Mohammed V.

Pour célébrer son retour, Le festival Gnaoua prend la forme d’une caravane musicale. À Casablanca, où il fait escale dès ce jeudi 16 juin, les Maâlems vont une fois de plus jouer la partition du partage pour des fusions inédites et audacieuses lors de trois soirées exceptionnelles.

Au menu : folk, jazz, blues, musique africaine, funk, musique cubaine, afro blues, arabo-andalous, chanson marocaine. Au total, ils seront sept maâlems, dont une femme, et 15 musiciens internationaux à animer neuf concerts à l’Esplanade Stade Mohammed V et à la Fondation Touria & Abdelaziz Tazi (L’Uzine).

Pour cette première soirée au programme de l’étape de Casablanca du Gnaoua Festival Tour, le public présent à l’Esplanade Stade Mohammed V a eu rendez-vous avec deux concerts présentés par de grands maitres de la musique gnaouie, qui ont fait opérer la magie avec leurs voix puissantes et leurs instruments qu’ils manient avec maestria.

Le premier concert a vu le public plonger dans l’univers gnaoui de Maâlem Rachid Hamzaoui et sa fille Asmaa Hamzaoui. Maâlem Rachid El Hamzaoui, issu d’une famille gnaouie, est l’un des représentants les plus importants de l’école Gnaoua de Casablanca. Cette passion pour l’art Gnaoua, il l’a transmise à sa fille Asmae qui l’a accompagnée sur scène pour un moment musical tout en rythmes et en émotions.

Gnaoua Festival Tour a, rappelons-le, pris le départ avec une première escale à Essaouira, ville berceau du festival, puis à Marrakech. Il se poursuit aujourd’hui à la capitale économique avant de prendre fin à Rabat les 23 et 24 juin prochain.

À LIRE  MRE: affrètement de 2 navires night ferry de 2.000 passagers et 500 voitures chacun

Cette rencontre est l’occasion de célébrer avec le public l’universalité de l’art gnaoua et son inscription sur la liste du patrimoine culturel et immatériel de l’humanité de l’Unesco. En attendant de retrouver le Festival gnaoua et musiques du monde à Essaouira en 2023 dans son format habituel, cette tournée sera l’occasion de célébrer, partout où elle ira, l’authenticité et le succès des Gnaouas et d’Essaouira, porteurs de valeurs de tolérance et de partage, essentielles dans la culture marocaine.

La caravane musicale et festive propose en exclusivité des concerts de pure tagnaouite (l’ensemble de l’art, la culture et la spiritualité gnaoua) et des fusions toujours plus audacieuses. Elle fera quatre escales, avec dans chaque ville plusieurs concerts: 12 à Essaouira, 9 à Casablanca, 5 à Rabat et 5 à Marrakech.