La dynamique touristique se confirme au Maroc. Après l’ouverture de l’espace aérien, le 7 février 2022, et l’allégement des mesures sanitaires, le tourisme, l’un des secteurs névralgiques pour l’économie du pays, a repris des couleurs.

La saison estivale, compromise au début de l’année, est dorénavant sauvée, grâce notamment à une campagne de communication dynamique visant dix-neuf pays, principaux marchés émetteurs de touristes pour le Royaume. Toutefois, la relance touristique fait face à plusieurs défis.

Les accords signés par l’Office National Marocain du Tourisme avec les compagnies de transport aérien, les plates-formes de réservation et les TO ainsi que les campagnes de promotion du produit touristique marocain, comme la campagne internationale «Maroc, Terre des Lumières», lancée le 20 avril 2022, a commencé à porter ses fruits puisque le Maroc a pu attirer plus de 800 000 touristes au mois de mai 2022, dépassant le nombre de touristes enregistrés au cours du même mois de 2019, qui comptait 724 126 touristes (soit une augmentation de 10,6 %) .

Toutefois , le nombre enregistré pour les 5 premiers mois de 2022, qui est de 2 millions et 226 mille touristes, reste loin du nombre enregistré à la même période de 2019 : 4 millions et 308 mille (51%).

Dans un rapport, de la Fédération nationale du tourisme et une note instructive du ministère de tutelle, les perspectives du tourisme seront prometteuses pour l’année 2022. Il en sera non seulement pour le secteur, mais aussi pour les autres activités annexes, à savoir notamment l’artisanat, la restauration, le transport. D’ailleurs, l’Office national marocain de tourisme (ONMT) est résolument engagé pour que la reprise soit belle après de grands efforts afin de mettre en valeur la destination Maroc. Sans oublier l’apport du ministère pour venir en aide aux opérateurs du secteur longuement touché par les effets de la pandémie.

À LIRE  Arrivée de deux avions transportant 320 ressortissants marocains établis en Ukraine

Si cette dynamique se poursuit, le Maroc pourra enregistrer un nombre important de touristes, et le taux de reprise pourrait dépasser les 70% par rapport à 2019.