Les méduses sont de retour ! Celles-ci sont apparues en nombre sur les plages des villes d’Al Hoceïma, de Driouch, de Nador et de Tétouan.

Selon des sources scientifiques, la prolifération des méduses s’explique par l’augmentation de la température de l’eau de mer provoquée par les changements climatiques et l’absence des prédateurs naturels de ces animaux marins à cause de la pêche intensive, ce qui entraîne notamment la réduction persistante des ressources halieutiques. Une baisse de ces ressources a été entre-temps enregistrée sur les côtes d’Al Hoceïma.

Lorsqu’ils sont en contact avec la peau, ils peuvent provoquer immédiatement une réaction inflammatoire qui se caractérise par une sensation de brûlure intense, des fourmillements, des douleurs et des démangeaisons. Mais même si elles sont très douloureuses, les piqûres de méduse sont pour la plupart sans gravité. En cas de piqûre, il ne faut pas paniquer même s’il est difficile de rester calme à cause de la douleur. Il faut commencer par retirer les fragments de filaments laissés sur la peau avec un objet fin ou en passant du sable dessus, en évitant le contact avec les doigts. Il est recommandé par la suite de rincer la plaie abondamment avec de l’eau de mer ou de l’eau vinaigrée ou citronnée. Il ne faut pas utiliser d’eau douce, car elle ne ferait qu’accentuer la douleur. En cas de réaction allergique importante, il faut absolument se rendre chez le médecin.

À LIRE  22ème anniversaire de la disparition de Feu SM Hassan II: Un hommage au Roi unificateur