actualités

Drame de Melilla: l’Espagne dénonce «les mafias» et «une attaque» contre son territoire

Drame de Melilla: l'Espagne dénonce "les mafias" et "une attaque" contre son territoire 2

Le drame survenu vendredi à Melilla, lorsque près de 2.000 migrants africains ont tenté de pénétrer par la force dans cette enclave située en territoire marocain, était « une attaque contre l’intégrité territoriale » de l’Espagne, a affirmé samedi le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez.

Le Premier ministre socialiste espagnol, Pedro Sánchez, a décrit ce drame comme un «assaut (…) violent et organisé de la part de mafias qui se livrent au trafic d’êtres humains, contre une ville qui est un territoire espagnol».

«Par conséquent, il s’est agi d’une attaque contre l’intégrité territoriale de notre pays», a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse à Madrid.

Les 18 migrants qui ont péri ont trouvé la mort «dans des bousculades et en chutant de la clôture de fer» qui sépare l’enclave espagnole du territoire marocain, lors d'»un assaut marqué par l’usage de méthodes très violentes de la part des migrants», a souligné une source des autorités de la province de Nador.

Quelque 140 membres des forces de l’ordre ont également été blessés, dont cinq grièvement.

Ce bilan de 18 morts, qui n’est que provisoire, est – de très loin – le plus meurtrier jamais enregistré lors des nombreuses tentatives de migrants subsahariens de pénétrer à Melilla et dans l’autre espagnole de Ceuta, qui constituent les seules frontières de l’UE avec le continent africain.

Cette tentative d’entrée massive dans l’une des deux enclaves espagnoles est la première depuis la normalisation en mars des relations entre Madrid et Rabat, après une brouille diplomatique de près d’un an.

  Covid-19 : 9.153 cas confirmés en 24H et 98 décès
Ir arriba