Les athlètes marocains ont remporté 33 médailles aux Jeux méditerranéens, Oran 2022 : 3 en or, 13 en argent et 17 en bronze.

Entre satisfaction et déception, la jeune vague du sport marocain a de bons jours devant elle. C’est vrai que sur le plan du classement des médailles, le Maroc a fait moins bien : 15e place. Jusque-là, le plus mauvais classement du Maroc aux JM était la 12e place. Mais l’essentiel est ailleurs, car les jeunes athlètes engagés ont engrangé plus d’expérience dans la perspective des JO de Paris 2024.

la participation marocaine est réussie. Mais au niveau du classement, la délégation marocaine a réalisé son plus mauvais classement de l’histoire aux Jeux méditerranéens, depuis sa première participation aux JM de Beyrouth en 1959. Le Maroc s’est classé 15e. Son plus mauvais classement jusque-là était la 12e place.

Outre les trois médailles d’or, les athlètes marocains ont réussi à décrocher 13 d’argent et 17 de bronze, permettant au Maroc de se classer derrière la Syrie (14e), Chypre (13e), la Croatie (12e), la Slovénie (11e) et la Tunisie (10e). L’Italie s’est classée première, suivie de la Turquie, de la France, de l’Algérie, de l’Espagne, de l’Égypte, de la Serbie, de la Grèce et du Portugal.

L’athlétisme, qui a toujours apporté le plus de médailles d’or au Maroc, s’est contenté lors de cette édition de deux berloques en or. Et cela s’explique par le rajeunissement de l’équipe nationale, avec l’arrivée d’une jeune génération qui manque d’expérience, mais qui a montré de belles choses.

Le recul au classement général trouve aussi son explication dans le fait que le Maroc n’a pas emmené ses meilleurs athlètes. Il a opté pour des jeunes, pour leur permettre d’acquérir plus d’expérience en vue des JO de Paris 2024. En plus de boxeur Mohamed Hammout, Mohcine Outalha (semi-marathon) et Soufiyan Bouqantar (5.000 m), l’équipe nationale U18 de football a été l’une des meilleures satisfactions de ces Jeux, en décrochant la médaille de bronze.

À LIRE  Le Maroc se classe 63ème aux J.O de Tokyo