actualités

L’ex-Premier ministre japonais Shinzo Abe est décédé

L’ex-Premier ministre japonais Shinzo Abe est décédé 2

L’ex-dirigeant, âgé de 67 ans, participait à un meeting politique dans la région de Nara lorsque des coups de feu ont retenti. « C’est un acte barbare en pleine campagne électorale », a réagi l’actuel premier ministre, Fumio Kishida.

L’ancien premier ministre japonais Shinzo Abe est mort, vendredi 8 juillet, après avoir été blessé par balles lors d’un rassemblement électoral à Nara, annoncent les médias japonais. « On a tiré sur l’ancien premier ministre vers 11 h 30 [4 h 30, heure de Paris] à Nara. Un homme suspecté d’être le tireur a été interpellé. L’état de santé de M. Abe est actuellement inconnu », a déclaré le secrétaire général du gouvernement, Hirokazu Matsuno, à la presse.

Peu avant l’annonce de sa mort, l’actuel premier ministre avait décrit M. Abe dans « un état très grave ». Un peu plus tôt, des médias locaux croyaient savoir qu’il ne présentait aucun signe de vie. « C’est un acte barbare en pleine campagne électorale, qui est la base de la démocratie, et c’est absolument impardonnable », a ajouté M. Kishida, disant prier pour la survie de M. Abe, son ancien mentor politique, dont il a été ministre des affaires étrangères de 2012 à 2017.

« C’est un moment très, très triste », a déclaré le secrétaire d’État américain Antony Blinken aux journalistes lors d’une réunion du G20 à Bali, affirmant que les États-Unis étaient « profondément tristes et profondément préoccupés ».

Auparavant, l’ambassadeur américain au Japon Rahm Emanuel avait rendu hommage à M. Abe, « un dirigeant exceptionnel du Japon et un allié indéfectible des États-Unis », selon un communiqué.

  L’auteur de l’agression sexuelle filmée à Tanger écope d’un an de prison
Ir arriba