Le Maroc s’érige en plateforme des plus attractives pour les investisseurs en Afrique, a souligné, jeudi à Marrakech, le directeur général de l’Agence Marocaine de Développement des Investissements et des Exportations (AMDIE), Ali Seddiki.

Le Maroc est champion d’Afrique du Nord en matière de compétitivité économique, et occupe la deuxième position des pays les plus attractifs du Continent africain pour les investisseurs, a relevé M. Seddiki qui présentait la marque d’investissement et d’export « Morocco Now » lors d’un panel sous le thème « le Maroc, une plateforme d’opportunités et un hub pour l’Afrique », tenu dans le cadre des travaux de la 14ème édition du Sommet des affaires États-Unis-Afrique.

Grâce à une infrastructure avancée, des ressources humaines hautement qualifiées et une position stratégique donnant accès à des marchés potentiels dans le monde entier, le Royaume offre un climat des affaires favorable aux entreprises, notamment africaines, a dit M. Seddiki.
Il a, dans ce sens, mis en avant les multiples zones industrielles du Royaume spécialement conçues pour abriter les entreprises et celles dédiées à des filières spécifiques, facilitant l’intégration locale.

Le DG de l’AMDIE a, en outre, indiqué que le Maroc est à l’avant-garde des énergies renouvelables, relevant que celui-ci se positionne comme une des industries à faible émission de carbone et des plus compétitives au monde.
Concernant les infrastructures, le responsable a cité une panoplie d’exemples, dont le Complexe industrialo-portuaire marocain de « Tanger Med », avec ses 184 connexions à 71 pays, les aéroports internationaux, la liaison ferroviaire à grande vitesse et le réseau autoroutier (1.800 km) qui relie les villes du Maroc et se connecte aux réseaux routiers du Continent africain.

À LIRE  Aïd Al Fitr célébré ce jeudi au Maroc

De son côté, le président de la commission « Afrique » de la CGEM, Abdou Souleye Diop a relevé que le Maroc, deuxième investisseur en Afrique, est en mesure de jouer un rôle majeur dans la dynamique du développement et de la croissance économique du Continent.
Mettant en avant la dynamique importante d’investissement des entreprises marocaines en Afrique, M. Diop a salué les actions entreprises au niveau du Royaume pour être totalement connecté au Continent.

Les perspectives de croissance économique en Afrique comptent parmi les plus prometteuses au monde, a-t-il soutenu, avant de mettre l’accent sur les atouts des entreprises marocaines, notamment en matière de flexibilité et de multiculturalité.
Pour sa part, Mehdi Jalil Drafate, Deputy CEO, Project Platform and Investment Financing à Bank of Africa, a indiqué que « nous savons financer des pays, des Corporates mais également des particuliers et nous avons une connaissance du risque et de sa juste appréciation ».

Ceci est un élément qui fait du système bancaire marocain un vecteur crédible capable d’accompagner sur le Continent et d’apporter des financements pour permettre aux investisseurs de réaliser leurs projets, a-t-il fait observer.
« Le système bancaire est un formidable pourvoyeur d’opportunités », a poursuivi M. Drafate, précisant que les banques marocaines peuvent apporter diverses opportunités de croissance et de développement aux investisseurs.