L’espace emblématique “Bayt Dakira” constitue un édifice chargé d’histoire et des valeurs du vivre-ensemble, a déclaré, mercredi à Essaouira, le ministre israélien de la Coopération régionale, Issawi Frej.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de sa visite à cet espace spirituel et patrimonial de préservation de la mémoire judéo-marocaine, le responsable israélien a expliqué que cette immense portée historique et cette grande symbolique que revêt ce haut lieu, suscite espoir et inspiration.

En voyant différentes catégories de la société, enfants, femmes, filles, responsables et divers acteurs qui s’imprègnent de ces enseignements et de ces valeurs universelles que valorise cet espace, ce constat “nourrit le sentiment d’espoir” en un avenir meilleur, a-t-il dit.

Essaouira : “Bayt Dakira”, un édifice chargé d’histoire et des valeurs du vivre-ensemble 1

Et le ministre israélien d’enchaîner que “beaucoup de choses nous unissent et peu nous séparent”, appelant à s’attacher fortement aux choses positives et à œuvrer ensemble en vue de les consolider davantage.

M. Frej a, d’autre part, expliqué que ce déplacement à la Cité des Alizés dans le cadre de sa visite de travail au Maroc s’explique par la place symbolique et la notoriété dont jouit cette ville millénaire, grâce à sa riche histoire, son patrimoine diversifié ainsi que les grands événements et festivals de renommée internationale qu’elle abrite.

Dans ce sillage, il a fait savoir que son département a décidé de participer, de soutenir et de contribuer de manière claire et effective à l’organisation du festival “Les Andalousies atlantiques”, prévu en octobre prochain.

Cette visite “nous a permis de s’informer et de prendre connaissance de visu de la notoriété internationale dont jouit cette cité millénaire et de son histoire”, a-t-il ajouté, soulignant que la Cité des Alizés est connue et reconnue en tant que terre du vivre-ensemble et havre de toutes les communautés et les sensibilités religieuses.

À LIRE  Le Secrétaire d’Etat américain annonce une visite début décembre au Maroc

M. Frej a aussi annoncé qu’il prendra part au prochain festival des Andalousies atlantiques en octobre prochain, faisant part de son souhait de voir sa participation à cette manifestation culturelle de renommée contribuer au renforcement du rapprochement entre Israël et le Maroc.

Au cours de la visite de M. Frej à Bayt Dakira, qui s’est déroulée en présence de la délégation l’accompagnant, du président du conseil communal d’Essaouira et de différents acteurs, des explications exhaustives ont été présentées par le Conseiller de SM le Roi et Président-Fondateur de l’Association Essaouira-Mogador, M. André Azoulay, sur l’emblématique Synagogue “Slat Attia” ainsi que sur la richesse et la diversité du patrimoine culturel et cultuel de la communauté juive marocaine qu’abrite cet espace spirituel.

M. Azoulay a également apporté des éclaircissements sur les divers objets, textes, photos et le film de l’exceptionnelle saga du Judaïsme dans la ville d’Essaouira et de ses patrimoines : du cérémonial du thé à l’art poétique hébraïque, de l’orfèvrerie du filigrane de l’or et de l’argent à la broderie et à la confection de somptueux caftans, des arts culturels à la littérature et des rituels souiris à la synagogue aux grands comptoirs du négoce qui ont fait le rayonnement de Mogador au 18è et 19è siècle.