L’Association Al-Muniya de Marrakech pour la préservation et la revivification du patrimoine du Maroc organise du 19 au 23 octobre prochain, à la cité ocre, la 11è édition du Festival “Samaâ Marrakech pour les rencontres et musiques soufies”, sous le thème “Le présent et l’avenir des anciennes médinas…La connaissance du patrimoine architectural et urbanistique et sa mémoire dans le Grand Maghreb et le Machrek”.

Organisé en partenariat avec plusieurs secteurs ministériels, des conseils locaux et régionaux et institutions scientifiques, culturelles et artistiques, ce festival vise à fêter le Samaâ soufi en tant que patrimoine culturel, spirituel et artistique universel à travers des rencontres et des chants, indique un communiqué de l’Association Al-Muniya de Marrakech.

Le festival se propose aussi de faire connaitre les composantes de l’identité et traditions culturelles et spirituelles du Maroc et les grandes figures du soufisme du Royaume à travers l’histoire, souligne la même source.

Le programme de cette édition comporte une conférence internationale sous le thème “la mémoire et le patrimoine urbanistique et urbaine”, qui tentera de traiter la question du patrimoine des anciennes médinas et le nouveau modèle urbain avec la participation de responsables, architectes et experts urbanistiques issus du Maroc, le monde arabe et l’Europe.

Ladite conférence sera coordonnée par l’architecte français Serge Santelli, qui a enseigné de 1973 à 2010 à l’Ecole d’Architecture de Paris-Belleville et à partir de 1984 devient le Directeur d’une formation spécialisée sur le patrimoine des villes orientales consacrée aux problèmes d’aménagements architecturaux et urbains.
A l’occasion de ce festival, la Coalition de la mémoire du Maroc tiendra une réunion consacrée à la présentation de son plan d’action pour la promotion du patrimoine matériel et immatériel du Royaume.

À LIRE  Ukraine : DEUX NOUVEAUX VOLS de la RAM depuis la Pologne et la Slovaquie

En parallèle aux travaux de cette réunion se tiendront des soirées du samaâ animées par des troupes du samaâ et de la musique andalouse.

Le programme de ce festival comporte également des “majaliss” de la musique al ala et des spectacles de conte animés par des conteurs de la place Jemaâ Fna et des élèves de l’Ecole de Marrakech du conte.

Cette édition rendra hommage à l’artiste du Melhoun Abdelhak Bouayoune ainsi que Charles Boccara, architecte de renom qui a grandi à Casablanca, fait ses études aux Beaux-arts de Paris, avant de s’installer en 1970 comme architecte à Marrakech.

A cette occasion, sera présenté le projet de Centre de documentation du patrimoine des anciennes médinas et kasbahs qui sera créé à Marrakech.

Par la même occasion, le chercheur du soufisme, Mohamed Touhami El Harrak procédera à la signature et la présentation de son ouvrage “Hadi Al Ochak”.

Les soirées de ce festival investiront plusieurs espaces emblématiques de la cité ocre notamment l’Hôtel de ville de Marrakech, la Médersa Ben Youssef, le Palais Bahia, l’Esplanade de la Koutoubia, le complexe Mohammed VI à Bab Ighli, le musée Farid Belkahia et Dar Chérifa.

Le Festival “Samaâ Marrakech” a pour ambition de mettre en valeur l’identité culturelle et spirituelle du Maroc, à travers notamment des rencontres et chants de musique soufie, et de faire de Marrakech un haut lieu de méditation culturelle Orient-Occident.

Créée en 2006, l’Association Al-Muniya de Marrakech a pour vocation notamment d’apporter une meilleure compréhension des patrimoines des médinas et de préserver et revivifier le patrimoine spirituel, musical, architectural, artisanal et urbanistique.

À LIRE  3 interpellations à Nador pour trafic international de drogues

Avec-MAP-