actualités

Tunis rappelle à son tour son ambassadeur à Rabat pour consultations

Tunis rappelle à son tour son ambassadeur à Rabat pour consultations 2

Tunis assure «sa totale neutralité sur la question du Sahara dans le respect de la légitimité internationale»

La Tunisie a à son tour rappelé samedi son ambassadeur à Rabat pour consultations, réfutant les accusations marocaines d’hostilité” envers le Maroc et d’atteinte aux intérêts des Marocains.

Et en réponse à la décision de Rabat de convoquer son ambassadeur àTunis, le ministère tunisien des Affaires étrangères emboîte le pas et a décidé, dans la nuit de vendredi à samedi, de rappeler, à son tour, son ambassadeur à Rabat pour consultations.
Le Maroc a rappelé vendredi son ambassadeur en Tunisie après que le président tunisien Kais Saied a reçu le chef du Polisario Brahim Ghali.

Le Maroc a déclaré que la décision de la Tunisie d’inviter Brahim Ghali à un sommet japonais sur le développement pour l’Afrique que Tunis accueille ce week-end était « un acte grave et sans précédent qui blesse profondément les sentiments du peuple marocain ».

La situation a pris une autre dimension à la suite de la réception du Brahim Ghali, par le président tunisien. Accueil à l’aéroport, tapis rouge déroulé, et un tête-à-tête médiatisé : Kaïs Saïed n’a pas lésiné dans les moyens pour donner des airs de “visite officielle” à sa rencontre avec les numéro 1 des séparatistes, déclenchant ainsi la réaction du Maroc. La diplomatie marocaine a d’ailleurs précisé dans son communiqué que cet incident est loin d’être le premier, alors que le pouvoir en place à Tunis multiplie les provocations envers le Royaume et son intégrité territoriale.

“Après avoir multiplié récemment les positions et actes négatifs à l’égard du Royaume du Maroc et de ses intérêts supérieurs, l’attitude de la Tunisie dans le cadre du processus de la TICAD.

  Rabat, Capitale Du Patrimoine Culturel Immatériel Mondial Du 28 Novembre Au 3 Décembre

De son côté, le ministère tunisien des Affaires étrangères affirme, dans son communiqué, son “refus absolu” des accusations “d’hostilité” envers le Maroc et d’atteinte aux intérêts des Marocains et des forces vives marocaines, ajoutant que la la Tunisie insiste sur sa “neutralité” et son “respect” pour la légalité internationale, exprimant son “vif étonnement” de la réaction marocaine “inacceptable”.

La même source insiste que la Tunisie « s’engage à respecter » les résolutions onusiennes au même titre de celles de l’Union africaine dont la Tunisie et l’un de ses membres fondateurs. Et d’ajouter « qu’il convient de préciser dans ce cadre que l’Union africaine, en tant que principal participant à cette conférence avait appelé tous ses membres y compris la RASD à y prendre part ».

Ir arriba