actualités

«Touche pas à mon enfant» PRISE EN CHARGE DES Enfants victimes de violence

"Touche pas à mon enfant" PRISE EN CHARGE DES Enfants victimes de violence 2

Le ministère de la Santé et de la Protection Sociale et l’organisation «Touche pas à mon enfant» ont signé, vendredi à Rabat, une convention cadre de partenariat pour le renforcement des actions de prise en charge et de prévention des enfants victimes de violence.

Paraphée par le ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Khalid Ait Taleb, et la présidente de «Touche pas à mon enfant», Najat Anwar, cette convention a pour objectifs notamment de renforcer les services de santé et de prendre en charge les enfants victimes de toutes formes d’abus et de violence, indique un communiqué du ministère de la Santé et de la Protection sociale.

Cette convention intervient suite aux Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI visant la promotion et la protection des droits de l’enfant, en particulier le droit à la santé physique et psychologique et en accomplissement des directives de SAR la Princesse Lalla Meryem, Présidente de l’Observatoire National des Droits de l’Enfant, visant à promouvoir et renforcer les droits de l’enfant, en appuyant de nombreux projets structurants, relève le communiqué.

La convention qui s’étend sur trois ans vise à améliorer la prise en charge de cette catégorie vulnérable et renforcer les services rendus aux enfants victimes de violence au sein des établissements de santé, et consolider les efforts déployés par les professionnels de la santé au niveau central et local.

Des comités seront mis en place pour suivre la mise en œuvre des dispositions de cette convention au niveau territorial, afin d’assurer la sensibilisation de la population et des professionnels de la santé aux différentes formes de violences exercées à l’encontre des enfants. Aussi, les informer sur les services mis à disposition par le ministère de la Santé et de la Protection Sociale et sur les modalités d’accompagnement et de prise en charge.

  2è Réunion ministérielle UA-UE à Kigali: Josep Borrell plaide pour plus de solidarité européenne envers l'Afrique

Il est à noter que le ministère de la Santé et de la Protection sociale a mis en place, depuis l’année 2008, des unités intégrées de prise en charge des femmes et des enfants victimes de violence au niveau des structures hospitalières couvrant tout le Royaume.

Un total de 103 unités dont 12 unités implantées au niveau des hôpitaux régionaux, 65 unités intégrées dans les hôpitaux provinciaux, en plus de 26 unités au niveau des hôpitaux de proximité.

Ces unités assurent les missions d’accueil, d’écoute, de prise en charge médicale, et psychosociale des femmes et des enfants victimes de violence. Aussi, elles veillent au soutien, et à l’accompagnement, et l’orientation de ces enfants vers les institutions partenaires, conclut le communiqué.

Avec-MAP-

Ir arriba