Après avoir été couronné de plusieurs prix, le réalisateur marocain El Houssine Hnine continue de représenter le Maroc à travers son film Charter.

Le film «Mitaq» (Charte), réalisé par El Houssine Hnine, a été sélectionné pour participer aux activités de la 26e édition du Festival international du film «Rhode Island» aux États-Unis d’Amérique, qui est qualifié pour le Prix de l’Oscar. «Mitaq» est le seul film, représentant le Maroc, qui a été choisi parmi 6.800 productions de 98 pays, dans cette manifestation internationale qui fête cette année son quarantième anniversaire.

Ce long métrage raconte une histoire vraie qui s’est déroulée dans la tribu Ait Seghrouchen (province de Taza). Il s’agit d’un homme qui a divorcé de sa femme à trois reprises. Afin qu’il puisse la reprendre comme épouse, elle doit se marier à un autre homme, comme le veut la religion. Mais celui qui l’a épousé, refuse de divorcer ce qui a poussé le premier mari à le tuer et la calamité se produit.

À travers sa vision poétique profonde de la mise en scène, El Houssine Hnine aborde plusieurs sujets liés à la relation entre les hommes et les femmes, les groupes militants, les idées réactionnaires, la vision sévère des partisans sur le divorce, l’identité ou encore le langage amazigh.

Produit par Ayoub Al-Mahjoub et réalisé par El Houssine Hnine, le film met en vedette Saeed Darif, Sanaa Bahaj et Aziz Abdouni. Charter représente le Maroc aux plus grands festivals nationaux dont le Festival du film de Marrakech, et internationaux comme le Festival International du film de Rhode Island et le Festival du cinéma de NYC.

À LIRE  Brillante participation du Maroc aux 63èmes Olympiades de mathématiques à Oslo

Le court-métrage a remporté plusieurs trophées dont le Grand Prix du Festival Fantasi en France et le Grand Prix du Festival Rif International du film amazigh. Il a, par ailleurs, participé dans plusieurs festivals en Océanie, en Europe et au Moyen-Orient.

Selon la critique marocaine, le film a réussi à capturer, de manière acceptable, l’image d’une société dans laquelle les femmes vivent en marge et sans autorité sur elles-mêmes.