actualités

Skhirate-Témara : lancement d’un programme de soutien scolaire aux élèves du monde rural

Skhirate-Témara : lancement d'un programme de soutien scolaire aux élèves du monde rural 2

Un programme de soutien scolaire a été lancé, dimanche 2 octobre, au profit de plus de 2.000 élèves du primaire ayant des difficultés d’apprentissage en français et en mathématiques au niveau de la préfecture de Skhirate-Témara.

Ce programme, qui est à sa deuxième année, entend améliorer l’offre pédagogique en milieu rural, renforcer les capacités d’apprentissage des élèves et surmonter les difficultés dans les matières de base, notamment le français et les mathématiques.

Il bénéficiera à plus de 2.000 élèves dans 12 établissements scolaires, répartis sur sept communes rurales de la préfecture de Skhirate-Témara.

Il intervient dans le cadre de la mise en œuvre du programme de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) visant à soutenir la scolarisation et à lutter contre le décrochage scolaire en milieu rural. Dans ce sens, une convention de partenariat a été signée entre l’INDH, la Direction provinciale de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports et la Fondation Sanady pour apporter des cours de soutien aux élèves de la 3ème à la 6ème année.

Dans ce cadre, Afnane Addi, cheffe du service Impulsion du capital humain des générations montantes à la préfecture de Skhirate-Témara, a indiqué que l’INDH lance, pour la deuxième année consécutive, un programme de soutien scolaire destiné aux élèves en milieu rural et ayant des difficultés en mathématiques et en langue française.

En coordination avec la Direction provinciale de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports et la Fondation Sanady, le nombre de bénéficiaires a été doublé cette année afin de cibler le plus grand nombre d’apprenants et de leur enseigner des compétences de base pour l’apprentissage de ces deux matières, a-t-elle ajouté dans une déclaration à M24, la chaîne télévisée de l’information en continu de la MAP.

  Covid-19 Maroc : 811 nouveaux cas positifs, 6 décès, 19.645 au total dont 3058 cas actifs

À son tour, Abdelmoneim Fadel, responsable pédagogique du programme de soutien scolaire à la Fondation Sanady, a noté que cette année se distingue par le doublement du nombre d’élèves et la grande demande pour cette initiative, puisque plus de 2.000 apprenants ont été inscrits.

Il a expliqué que les élèves bénéficieront d’un ensemble de séances pour surmonter leurs difficultés d’apprentissage dans les deux matières, qui seront animées par des cadres pédagogiques formés à cet effet.

Pour sa part, le directeur de l’école primaire Al Wahda à Aïn Atiq, Saïd Abderrahman, a affirmé que cette initiative «aura un impact positif sur les élèves qui échouent dans certaines matières de base», notant qu’elle s’inscrit dans le cadre de l’amélioration de la qualité des apprentissages et de l’offre éducative, l’un des projets majeurs pour la réforme du système éducatif national.

De leur côté, plusieurs parents d’élèves ont salué ce programme de soutien scolaire qui permettra à leurs enfants de surmonter les difficultés qu’ils rencontrent en français et en mathématiques, surtout en l’absence de centres de soutien dans ces communes rurales.

Les enseignants encadrant le programme de soutien scolaire bénéficient, à leur tour, d’ateliers de formation autour de la prise en charge des élèves en difficulté, encadrés par des spécialistes de la Fondation Sanady.

Ir arriba