Le Bureau National Unifié des Contrôleurs Aériens, membre du Syndicat National de l’ONDA affilié à la CDT, a annoncé le début d’un mouvement social à partir du samedi 8 octobre 2022.

Selon un communiqué des contrôleurs aériens au Maroc, le 8 octobre à 15h01 heure locale débutera une grève, durant laquelle les contrôleurs n’exerceront que le service minimum dans l’intégralité de l’espace aérien marocain, pour une durée de 15 jours.

Par conséquent, durant cette action sociale, les contrôleurs aériens cesseront toute fourniture des services de la circulation aérienne dans l’ensemble des aéroports et de l’espace aérien marocains, annoncent-ils.

Toutefois, les services de contrôle de la navigation aérienne seront assurés au profit des vols du Palais royal, des vols d’État, des vols militaires, des vols sanitaires, des vols à caractère purement humanitaire et des vols participant à des opérations de recherche et de sauvetage, indique le communiqué.

Selon cette même source, le bureau national unifié des contrôleurs aériens aurait « montré un niveau très élevé de maturité et de sagesse lors des rencontres avec l’administration, mais malheureusement les négociations sur l’accord du 3 août 2022 et les points restants du protocole d’accord de 2019 et de son annexe se sont soldées par un retentissant échec ».

Le bureau national unifié des contrôleurs aériens informe également d’une éventuelle prolongation, suspension ou annulation dudit mouvement en fonction des circonstances.

Enfin, les contrôleurs aériens concluent leur communiqué par un appel invitant la direction générale de l’Office national des aéroports (ONDA) à prendre toutes les dispositions réglementaires nécessaires (NOTAM, ou Notice to Airmen) au profit des usagers de l’air.

À LIRE  Le trafic aérien chute de 73,24% AU MAROC à fin février