actualités

Essaouira : 170 Artistes et 14 concerts d’exception pour fêter le retour des Andalousies Atlantiques

Essaouira : 170 Artistes et 14 concerts d'exception pour fêter le retour des Andalousies Atlantiques 2

Essaouira: 170 artistes, 14 concerts, 3 scènes et un programme qui sera cette année encore signé du sceau de l’exception pour faire de cette édition 2022, un millésime qui fera date, lit-on dans un communiqué de l’association Essaouira-Mogador, organisatrice de cet événement de haute facture.

Exception marocaine et partitions écrites “façon souirie” pour ce rendez-vous unique au monde où des centaines de Musulmans et de Juifs, mais pas seulement, font le choix de se retrouver pour le bonheur d’être ensemble, de chanter ensemble, de s’écouter et de débattre ensemble, attentifs les uns aux autres et soucieux que les narratifs de tous aient leur place avec le respect qui leur est dû, souligne l’Association.

Essaouira : 170 Artistes et 14 concerts d'exception pour fêter le retour des Andalousies Atlantiques 3

Et d’enchaîner que c’est cela l’école marocaine, c’est cela “l’esprit d’Essaouira” disait un jour le grand Edgar Morin se levant au milieu de l’un de nos concerts pour clamer son émotion en redécouvrant cette capillarité judéo-musulmane enracinée dans la profondeur d’une histoire marocaine multiséculaire.

“Une émotion qu’Essaouira a le talent d’incarner par la grâce du +Matrouz+, cette broderie musicale qui fait alterner arabe et hébreu, melhoun et chgouri, flamenco et +Ala+, le temps d’un festival à nul autre pareil”, souligne le communiqué.

Au programme cette année, le grand Maestro Omar Metioui avec son orchestre «Rawafid» qui accueille Elad Levi et ses musiciens, icônes incontestées de la scène juive de la musique arabo-andalouse, poursuit la même source.

Essaouira : 170 Artistes et 14 concerts d'exception pour fêter le retour des Andalousies Atlantiques 4

Invité aussi Gusto un autre chanteur et musicien a pour la première fois à Essaouira, qui nous dira à sa façon les plus belles pages du répertoire de la chanson populaire judéo-arabe comme le feront au fil des concerts, Abir El Abed, Zainab Afailal et bien évidemment comme chaque année la grande diva Raymonde El Bidaouia et Abderrahim Souiri, incarnation emblématique de l’école souirie de la musique arabo-andalouse, une école qui depuis des siècles a rayonné au Maroc et bien loin de nos frontières.

  Ouverture à Paris du 17è Salon de l’immobilier marocain “SMAP Immo 2022”

Particulièrement riche en temps forts, cette édition 2022 “nous fera retrouver le groupe légendaire des +Hapiyout+, ces troubadours juifs du Tafilalet très attendus et dont le concert souiri en 2018 a été partagé sur les réseaux sociaux par des millions de mélomanes”, poursuit-on.

“C’est dans ce registre de l’émotion qu’il faut aussi inscrire cette première à laquelle nous convie Essaouira cette année avec, après minuit, une soirée singulière qui va faire se rencontrer les traditions soufie, musulmane et juive. Une rencontre pour une soirée de +Baqqachot+ et de +Amdahs+ mêlant l’arabe et l’hébreu que nous devons aux paytanims de l’ensemble +Matrouz+ et aux chantres de la troupe +Al Anouar Al Mohamadia+”, relève l’Association.

Et de préciser que d’autres premières sont au programme, Mor Karbasi la nouvelle étoile du répertoire séfarade qui montera sur scène avec Zora Tanirt, interprète engagée et talentueuse du patrimoine amazigh.

Seront également à Essaouira le Quartetoukan qui parcourt les scènes du monde pour chanter le dialogue israélo-palestinien, tandis que le groupe Afalkay, né à Essaouira, invitera Soukaina Fahsi pour un kaléidoscope très spécial qui fera alterner, façon souirie, la jazz, le flamenco, le chgouri et bien sûr le répertoire gnaoui.

“Last but not least, c’est Essaouira qui aura cette année le privilège et la chance de recevoir pour la première fois au Maroc, le +Grand Ballet Flamenco de Andalucia+, la formation la plus prestigieuse de l’Andalousie qui se produira à Essaouira grâce à la générosité et à l’engagement souiri du gouvernement régional de l’Andalousie”, font savoir les organisateurs.

  Akhannouch: L'avenir s'annonce "prometteur" pour le secteur aéronautique au Maroc

Enfin, “nous nous quitterons avec un concert de clôture d’anthologie qui a fait le pari de nous faire revivre les pages les plus emblématiques et les plus populaires du patrimoine musical judéo-arabe au fil d’une programmation inspirée par la très grande richesse du patrimoine spirituel et musical d’Essaouira, celui des Zaouias comme celui des Gnaouas, celui du Rzoun comme celui du Malhoun”, se réjouit l’Association.

“Bref, un véritable feu d’artifice pour revisiter et saluer comme il se doit ce rendez-vous souiri de tous les talents, de toutes les promesses et de tous les possibles”, conclut la même source.

Ir arriba