Économie

SIDATTES, un événement “très important” pour la structuration de la filière du palmier dattier

SIDATTES, un événement “très important” pour la structuration de la filière du palmier dattier 2

Le Salon International des Dattes au Maroc (SIDATTES), dont la 11ème édition a été ouverte jeudi à Erfoud (Province d’Errachidia), est un événement “très important” qui joue un rôle essentiel dans la structuration de la filière du palmier dattier au niveau national, a souligné le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, Mohammed Sadiki.

Après une suspension pendant deux années à cause des mesures préventives liées à la pandémie du Covid-19, le salon revient cette année sous une nouvelle configuration pour sa 11è édition, a-t-il ajouté dans une déclaration à la presse à cette occasion.

M. Sadiki a relevé que le SIDATTES, qui s’est ouvert cette année aux expériences internationales avec la présence de 9 pays étrangers, est marqué par la participation des producteurs de dattes et de l’ensemble des acteurs de la filière.

Le ministre a rappelé, par ailleurs, que le Plan Maroc Vert a accordé une grande importance à la filière phœnicicole, à travers le contrat programme 2009-2020 qui a permis de planter 3 millions de palmiers dattiers, ainsi que d’améliorer les indicateurs de ce secteur, en termes de production, de qualité et de choix des variétés adaptés au climat de notre pays.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie Génération Green 2020-2030, lancée par SM le Roi Mohammed VI, l’objectif est de planter 5 millions de palmiers dattiers de variétés adaptées au climat de notre pays, dont 3 millions de palmiers dattiers au niveau des oasis traditionnelles et 2 millions d’arbres dans le cadre des extensions des superficies des exploitations modernes, a-t-il poursuivi.

M. Sadiki a souligné que, grâce aux efforts fournis, la production de dattes a augmenté pour atteindre un volume annuel allant jusqu’à 150.000 tonnes, faisant avoir que l’année en cours connait, à cause de la sécheresse, une baisse de la production qui devrait se situer entre 115.000 et 120.000 tonnes sur le plan national.

  Recherche et développement: 170 MDH pour financer des projets dans différents domaines

Il a évoqué les efforts importants déployés aussi au niveau aussi de l’aval de la filière, en matière de soutien aux coopératives et des unités de valorisation, de stockage et d’emballage, ainsi que de celui de la commercialisation de dattes, à travers le soutien aux petits agriculteurs pour les aider à accéder aux marchés organisés dans les grandes villes.

M. Sadiki a mis l’accent, en outre, sur la recherche scientifique et l’innovation et leur importance pour l’atteinte des objectifs tracés pour la filière phœnicicole dans le cadre de la stratégie Génération Green.

Le palmier dattier est une culture séculaire au Maroc et constitue un levier de développement socio-économique des oasis marocaines. Le Plan Maroc Vert, en repositionnant les filières de production comme des vecteurs de développement, a permis de mettre en exergue et de confirmer le rôle du palmier dattier dans la préservation et le développement des oasis.

La filière a connu dans le cadre du Plan Maroc Vert un développement significatif aussi bien économique que structurel, grâce à la mise en œuvre du contrat-programme 2010-2020 conclu entre l’Etat et la profession phoenicicole.

La superficie des terres agricoles dédiées au palmier dattier a marqué une nette progression de 26%, passant de 50.000 ha en 2008-2009 à près de 63.000 ha en 2020-2021 et la palmeraie nationale compte actuellement près de 6 millions de pieds de palmier dattier grâce à la plantation de 3 millions de plants additionnels depuis 2008.

S’agissant de la production, on enregistre en 2020-2021 une augmentation de 66% par rapport à la campagne 2008-2009, avec une production moyenne de 149 000 T.

  L’État cède 35% de Marsa Maroc à Tanger Med

La déclinaison de la nouvelle stratégie “Génération Green 2020-2030” vise pour le développement de la filière du palmier dattier, la poursuite de la réhabilitation de la palmeraie traditionnelle et l’extension des plantations en dehors de la palmeraie, avec un objectif de plantation de 5 millions d’arbres de palmier dattier à l’horizon 2030. Les autres objectifs spécifiques, portent sur l’amélioration de la productivité, le développement de la valorisation, l’augmentation des exportations et la diversification des débouchés, la modernisation des circuits de distribution et de commercialisation interne et la valorisation des sous-produits du palmier dattier.

Le ministre a présidé la cérémonie d’inauguration du Salon International des Dattes au Maroc qui se tient du 27 au 30 octobre 2022 à Erfoud.

Organisé sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, par l’Association du Salon International des Dattes au Maroc (ASIDMA), le SIDATTES revient après une absence de deux années, suite à l’annulation des évènements pour les considérations sanitaires liées au Covid-19

Cette édition, placée sous le thème “La gestion intégrée des ressources naturelles : Pour la durabilité et la résilience de l’écosystème oasien”, met la lumière sur l’importance et le rôle des oasis et les enjeux liés à la préservation des ressources naturelles pour la durabilité de ces territoires. Elle met également à l’honneur le palmier dattier, qui constitue l’ossature de l’agriculture oasienne.

Déployé sur une superficie de 40.000 m2, le salon est organisé autour de plusieurs pôles. Il constitue un espace privilégié de rencontres et d’échange entre les opérateurs de la filière phoenicicole. Il a pour objectifs de promouvoir l’agriculture oasienne, développer les partenariats entre les acteurs concernés et créer une dynamique économique au niveau de la Région.

Ir arriba