actualités

MARYAM TOUZANI: “Le Bleu du Caftan”, un film sur l’amour inconditionnel

MARYAM TOUZANI: “Le Bleu du Caftan”, un film sur l’amour inconditionnel 2

La réalisatrice marocaine, Maryam Touzani, a affirmé que son film “Le Bleu du Caftan”, projeté lundi dans le cadre de la compétition officielle de la 19ème édition du Festival international du Film de Marrakech, est une oeuvre cinématographique sur “l’amour inconditionnel”.

“Le Bleu du Caftan” est avant tout “un film sur l’amour dans ses diverses manifestations et dans ses acceptions les plus larges”, a indiqué Mme Touzani, qui montait sur scène aux côtés du producteur du film, à savoir son mari Nabil Ayouch, ainsi que le héros du film, Saleh Bakri, avant la projection de ce long métrage au Palais des Congrès.

Le film dépeint l’histoire de “Halim” et “Mina” qui possèdent une boutique de couture traditionnelle dans la ville de Salé. Afin de répondre aux demandes successives des clients, ils engagent le jeune “Youssef”, un apprenti de talent qui se dévoue entièrement à l’apprentissage de la broderie et de la confection auprès d’Halim.

Ce long métrage se penche aussi, selon Maryam Touzani, sur l’amour du métier qui, dans le cas du film, est celui du tailleur traditionnel “malheureusement en voie de disparition”. Ainsi, Halim souhaite suivre le métier de son père et refuse la “mécanisation qui affecte cet ancien métier”.

La réalisatrice a, par ailleurs, fait part de sa “grande émotion” de pouvoir présenter son film, pour la première fois, à son “public naturel”, qualifiant son sentiment d’ “indescriptible”.

“Le Bleu du Caftan”, seul film marocain participant à la compétition officielle de cette 19ème édition du festival, placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a remporté de nombreux prix internationaux, notamment le Prix du public au 40ème Festival du cinéma méditerranéen Arte-Mare de Bastia, le Prix de l’Association grecque des critiques de cinéma, le Prix du public au 28ème Festival international du film d’Athènes, ainsi que le Prix de la critique internationale au Festival de Cannes.

  Mines: Le Maroc s'érige en plateforme attrayante pour les investisseurs

Outre Saleh Bakri, d’autres acteurs ont participé à ce long métrage, sélectionné pour représenter le Maroc à la compétition des Oscars 2023 dans la catégorie “Long métrage étranger”, dont Lubna Azbal, Ayoub Messioui, Mounia Lamkimel et Hamid Zoughi.

Née à Tanger en 1980, Maryam Touzani a étudié le journalisme à Londres. Elle réalise plusieurs documentaires et courts métrages qui sont récompensés avant de réaliser son premier long métrage Adam (2019).

Outre “LE BLEU DU CAFTAN”, les films en compétition sont : SNOW AND THE BEAR” de Selcem Ergun, “ALMA VIVA” de Cristèle Alves Meira (Portugal), “ASHKAL” de Youssef Chebbi (Tunisie), “ASTRAKAN” de David Depesseville (France), “AUTOBIOGRAPHY” de Makbul Mubarak (Indonésie), FARAWAY SONG (Cañçao ao Longe) de Clarissa Campolina (Brésil) et “PETROL” de Alena Lodkina (Australie).

Sont également en lice, “RED SHOES” (Zapatos rojos) de Carlos Kaiser Eichelmann (Mexique), “RICEBOY SLEEPS” de Anthony Shim (Canada), “SAVAGE” (Amina) de Ahmed Abdullahi (Suède), “CHEVALIER NOIR” (A Tale of Shemroon) de Emad Aleebrahim Dehkordi (Iran), “THE TASTE OF APPLES IS RED” (Ta’am al-tufah, ahmar) de Ehab Tarabieh (Syrie) et “FOUDRE” (Thunder) de Carmen Jaquier (Suisse).

Présidé par le réalisateur italien Paolo Sorrentino, le jury de la compétition officielle du festival comprend l’actrice britannique Vanessa Kirby, l’actrice allemande Diane Kruger, le réalisateur australien Justin Kurzel, la réalisatrice et actrice libanaise Nadine Labaki, la réalisatrice marocaine Leila Marrakchi et l’acteur français Taher Rahim.

Avec-MAP-

Ir arriba