actualités

fifm: Chevalier noir, le premier film de l’Iranien Emad Aleebrahim Dehkordi remporte l’Étoile d’or

fifm: Chevalier noir, le premier film de l'Iranien Emad Aleebrahim Dehkordi remporte l'Étoile d'or 2

L’Etoile d’or est revenue au film «Chevalier noir», du réalisateur iranien Emad Aleebrahim Dehkordi. Le lauréat du grand prix va remporter 50.000 USD, à partager entre le réalisateur et le producteur du film.

Le jury de la 19e du Festival international du film de Marrakech (FIFM) a révélé, ce samedi 19 novembre, les lauréats des cinq prix attribués aux films participant à la compétition officielle.

«Chevalier noir», le premier long-métrage d’Emad Aleebrahim Dehkordi, explore la vie d’un jeune iranien, vivant à Shemroon au nord de la capitale Téhéran, qui bascule du côté obscure en tentant de se faire de l’argent facile.

«Je veux rendre hommage à tous ceux qui ont perdu la vie en se battant pour retrouver la liberté d’être eux-même», a déclaré Emad Aleebrahim Dehkordi à sa consécration, en référence à la répression des protestations déclenchées il y a plus de deux mois par la mort de Mahsa Amini en Iran.

«Je dédie mon prix à toutes les femmes d’Iran et la jeune génération, qui risquent leur vie pour la liberté», a ajouté cet Iranien de 43 ans.

Présidé par le grand réalisateur italien Paolo Sorrentino, le Jury de la compétition officielle de cette édition était composé de l’actrice britannique Vanessa Kirby, de l’actrice allemande Diane Kruger, du réalisateur australien Justin Kurzel, de la réalisatrice et actrice libanaise Nadine Labaki, de la réalisatrice marocaine Laïla Marrakchi et de l’acteur français Tahar Rahim.

En tout, ils ont visionné 14 films dans le cadre de la compétition officielle, représentant 14 pays sur les 5 continents (Australie, Brésil, Canada, France, Indonésie, Iran, Maroc, Mexique, Portugal, Suède, Suisse, Syrie, Tunisie et Turquie).

  L’OMT favorable à l’ouverture de couloirs aériens pour les vacanciers

Fidèle à sa tradition, cette soirée grandiose a été aussi ponctuée par un vibrant hommage rendu à la grande figure du 7ème art, la comédienne écossaise Tilda Swinton, qui a reçu l’Etoile d’Or des mains de sa fille, Honor Byrne.

A noter qu’outre Mme Swinton, le Festival International du Film de Marrakech a rendu aussi hommage à l’acteur indien Ranveer Singh, au cinéaste américain James Gray et à la réalisatrice marocaine Farida Benlyazid qui ont, eux aussi, reçu l’Étoile d’or du Festival.

A cette occasion, Mme Swinton a exprimé sa profonde gratitude à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid, Président de la Fondation du Festival International du Film de Marrakech, et à la Fondation du Festival pour avoir rendu possible cet événement de haute facture, ainsi que pour le soutien constant pour l’élargissement des horizons du 7è art.

Ir arriba