actualités

Émeutes en marge du match Belgique-Maroc: une dizaine d’arrestations administratives à Bruxelles

Émeutes en marge du match Belgique-Maroc: une dizaine d’arrestations administratives à Bruxelles 2

La police belge a interpellé une dizaine de personnes et procédé à une arrestation dimanche (27 novembre) après la victoire du Maroc face à la Belgique lors du match de Coupe du monde au Qatar qui a engendré des émeutes à Bruxelles.

Des centaines de policiers, dont certains ont été la cible de jets d’objets, sont intervenus avec des canons à eau et des gaz lacrymogènes afin de maîtriser les émeutes dans le centre-ville.

Les principaux débordements ont eu lieu dans le centre-ville de Bruxelles, du côté du boulevard Lemmonier. Des interventions ont également eu lieu plus tard dans d’autres secteurs, à savoir Etangs Noirs à Molenbeek, place du Pavillon à Schaerbeek et place Barra à Anderlecht. Une ambulance a été prise pour cible dans le centre-ville mais l’équipage est indemne.

Émeutes en marge du match Belgique-Maroc: une dizaine d’arrestations administratives à Bruxelles 3

”Bien entendu, sur base de l’analyse des images, des efforts supplémentaires seront déployés pour identifier les émeutiers. Vers 19 heures, le calme est revenu et des patrouilles préventives restent en place dans les secteurs concernés. La circulation sur le boulevard du Midi et le tunnel Porte de Halle a également été rouverte”, explique Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone de police. “Grâce à l’unité de commandement et à la bonne collaboration avec les différentes zones de police bruxelloises et la police fédérale, nous avons pu limiter le secteur où nous avons dû intervenir.”

l’ordre, ce qui a compromis la sécurité publique« , a expliqué à Belga Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles. « Il y a eu utilisation de matériel pyrotechnique, lancer de projectiles, utilisation de bâtons, incendie sur la voie publique, notamment d’un conteneur à l’intersection du Boulevard Lemonnier et de la rue de Woeringen« , a détaillé la police. « On déplore aussi la destruction d’un feu de signalisation ainsi que l’encerclement d’un véhicule avec occupant sur le Boulevard Lemonnier. Mais aussi, un journaliste a été blessé au visage par des feux d’artifice. C’est pour ces raisons qu’il a été décidé de procéder à une intervention de la police, avec déploiement de l’arroseuse et utilisation de gaz lacrymogène », a exposé la porte-parole.

  Attentat d’Istanbul: deux touristes marocaines parmi les blessés

Par ailleurs, vers 15h50, la police a fait fermer à la circulation, dans les deux sens, sur le Boulevard du Midi. La Stib a également annoncé sur Twitter que ses lignes de tram ont été interrompues entre Masui et Bienfaiteurs, sur ordre de police.

Ce lundi 28 novembre 2022, les émeutes de la veille étaient à la Une de nombreux quotidiens belges, à l’image du journal Het Nieuwsblad. Il titre : « Le Maroc gagne sur le terrain, mais perd lourdement en dehors Bruxelles et Anvers se déchaînent après le match » écrit le canard. « Oui, le Maroc a gagné le match. Mais l’image de la communauté marocaine a subi une douloureuse défaite. »

La diaspora marocaine est la plus importante minorité ethno-culturelle d’origine étrangère du pays. En 2020, il y avait, en prenant en compte la nationalité de naissance des parents, 556 365 personnes d’origine marocaine (4,8 % de la population tous âges confondus et 8,8 % des moins de 18 ans) en Belgique.

Ir arriba