actualités

Le Maroc: parmi les meilleurs pays de la région MENA

Le Maroc: parmi les meilleurs pays de la région MENA 2

Le Maroc est le pays « le plus stable de la région MENA », a affirmé, mardi à Rabat, le président du Conseil d’État d’Italie, Franco Frattini, saluant les progrès réalisés par le Royaume dans divers domaines.

« L’Italie est profondément persuadée que le Maroc est le pays le plus stable de la région MENA, avec lequel nous partageons le respect des valeurs de la démocratie et de l’État de droit », a souligné M. Frattini dans une allocution lue en son nom par son conseiller diplomatique Marcello Apicella, lors de la cérémonie de clôture du jumelage institutionnel léger sur « l’Accompagnement du Secrétariat Général du Gouvernement (SGG) dans le cadre du processus de convergence réglementaire avec l’Union européenne (UE) ».

Le Royaume est également « un partenaire fiable » de l’UE dans plusieurs domaines tels que les migrations, la sécurité, la lutte contre le terrorisme, les énergies renouvelables et l’accès de l’Europe vers l’Afrique, « grâce aux investissements massifs dans les infrastructures au cours des dernières années et aux multiples accords de libre-échange avec les pays du continent africain », a-t-il ajouté.

Il s’est également félicité de la contribution de la communauté marocaine résidant en Italie, qui, est « très bien intégrée » et représente, entre autres, la première communauté étrangère en termes de nombre d’entreprises enregistrées dans son pays.

Par ailleurs, M. Frattini a souligné que le jumelage entre le SGG et le conseil d’État italien « facilitera convergence du Maroc vers l’acquis de l’UE » et s’inscrit harmonieusement dans le partenariat stratégique multidimensionnel Italie-Maroc, lancé en 2019. Il a exprimé, dans ce sens, son admiration du modèle institutionnel marocain, en ce qui concerne notamment le contrôle de la légitimité, la vérification de la constitutionnalité et le modèle particulier des lois organiques existant au Maroc, faisant savoir que ce projet a offert aux experts italiens « des points qui pourraient inspirer de futures réformes » dans leur pays.

  Omar Hilale : "Le dossier du Sahara est réglé et définitivement clos"

De son côté, l’Ambassadrice de l’UE au Maroc, Patricia Llombart Cussac, a indiqué que la modernisation de l’administration publique demeure un « vecteur essentiel de bonne gouvernance, d’efficacité de l’État et de garantie de l’État de droit et par là-même un gage de résilience ».

Les actions et les ambitions doivent « reposer sur des partenariats étroits, durables et historiques comme celui que nous avons construit avec le Royaume du Maroc », a-t-elle souligné.

« Ce partenariat de prospérité partagée Maroc-UE, qui repose sur des fondations datant de plus d’un demi-siècle, a été bâti pas à pas, dans une vision de rapprochement progressif de nos pratiques, mais également de nos valeurs et des normes qui nous gouvernent », a avancé Mme Llombart Cussac.

Ce jumelage est « le fruit de cette dynamique de rapprochement et d’engagements mutuels », parce qu’il forme partie du plan d’action pour la mise en œuvre du Statut avancé et répond à une démarche de mutualisation des bonnes pratiques et de partage des savoir-faire entre administrations européennes et marocaines via l’instrument du jumelage, a-t-elle expliqué.

Au-delà de ce jumelage exemplaire, « l’UE a affirmé de longue date son soutien aux réformes ambitieuses que l’administration marocaine entreprend pour renforcer l’efficacité et la transparence des politiques publiques et accroître la confiance avec les citoyens », a-t-elle relevé.

Elle a annoncé, dans ce cadre, le lancement, dans les prochaines semaines, de l’Appui européen à la réforme de l’administration publique marocaine – un programme doté d’une enveloppe de 50 millions d’euros- pour appuyer la transformation de l’administration publique au service des citoyens, en s’appuyant sur le potentiel des technologies de l’information et de la communication.

  AGR Africa Bond Index: le Maroc gagne 4 places

Cette cérémonie a été l’occasion de mettre en lumière les résultats du projet de jumelage signé en avril 2022. Parmi les principales réalisations enregistrées dans le cadre de ce jumelage financé par l’UE, figure le renforcement de la convergence vers l’Acquis européen en consolidant le processus de rapprochement du SGG des pratiques de l’UE en matière de législation et de réglementation. Ladite cérémonie s’est déroulée en présence du secrétaire général du gouvernement, Mohamed Hajoui, de l’Ambassadeur d’Italie à Rabat, Armando Barucco, et de représentants du ministère des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, ainsi que du ministère de l’Économie et des finances.

Avec-MAP-

Ir arriba