actualités

ONU/Foot: Une campagne pilote de l’ONU pour dénoncer le discours de haine

ONU/Foot: Une campagne pilote de l’ONU pour dénoncer le discours de haine 2

Les Nations Unies (ONU) lancent une campagne pilote au Maroc afin de sensibiliser le public sur les dommages du discours de haine et à l’encourager à le dénoncer, en particulier sur les réseaux sociaux parmi les supporters du football.

Sous le hashtag #NoToHate, l’ONU lance une campagne pilote au Maroc visant à sensibiliser les fans du foot aux effets toxiques des discours de haine. Initiée en marge du Mondial Qatar 2022, cette campagne encourage le public marocain à stopper la propagation de la haine en dénonçant ses différentes manifestations ; en particulier sur les réseaux sociaux parmi les supporters du football.

Le Maroc ayant joué un rôle de premier plan dans la lutte contre le discours de haine et dans la promotion du dialogue et de la compréhension entre les cultures et les civilisations.

Alors que les réseaux sociaux connaissent une inquiétante montée du discours de haine y compris parmi les supporters du football, la campagne vise à sensibiliser en expliquant le discours de haine et en mettant en garde contre ses effets psychologiques et physiques toxiques pour les individus et les communautés en partageant des histoires de victimes . Elle essaie également d’attirer l’attention sur le fait que le discours de haine ne reste pas confiné dans l’Internet et les plateformes de médias sociaux, et qu’il se propage dans la vie réelle menant souvent à la violence, comme en témoignent de nombreux événements tragiques à travers le monde.

Des célébrités, des influenceurs ainsi que des organisations de la société civile soutiennent la campagne en partageant des histoires sur les dommages réels causés par le discours de haine et en encourageant les supporters à le signaler en ligne.

  Véhicules électriques: STMicroelectronics inaugure à Bouskoura sa nouvelle ligne de production de composants électroniques

Tout en reconnaissant la liberté d’expression en tant que droit humain, la campagne cherche s’emploie à capitaliser la popularité du football pour attirer l’attention sur les effets toxiques du discours de haine, en particulier sur Internet, et appeler à le contrer dans le monde virtuel et réel. Le sport doit unir les gens et encourager une concurrence loyale, et ne jamais devenir un espace pour les discours de haine, la discrimination et la violence.

Il convient de rappeler qu’en juillet 2021, l’Assemblée générale des Nations Unies a souligné les préoccupations mondiales concernant « propagation et la prolifération exponentielles des discours de haine » dans le monde et a adopté une résolution sur la « promotion du dialogue interreligieux et interculturel et de la tolérance ».

La lutte contre le discours de haine nécessite une action soutenue à moyen et à long terme. Après cette phase de lancement, la campagne devrait étendre sa portée et son impact pour mobiliser une large participation. Sur la base des enseignements tirés, l’expérience pourrait être étendue à d’autres pays.

Ir arriba