actualités

L’industrie aéronautique est compétitive et performante avec un capital humain très bien formé

L'industrie aéronautique est compétitive et performante avec un capital humain très bien formé 2

A l’occasion de sa visite au Maroc pour l’inauguration, à Casablanca, de la nouvelle usine d’assemblage d’aérostructures de SABCA Maroc, le CEO de la Société Anonyme Belge de Constructions Aéronautiques (SABCA), Thibauld Jongen, a accordé une interview à la MAP dans laquelle il livre sa vision sur l’industrie aéronautique nationale et se confie sur les perspectives de développement de ce fleuron de l’industrie belge au Maroc.

Construite sur 16.000 m2 au niveau du hub aéronautique de Nouaceur, la nouvelle usine de SABCA Maroc a nécessité un investissement de plus de 180 millions de dirhams et emploie, dans un premier temps, 240 techniciens et ingénieurs spécialisés.

La cérémonie inaugurale, tenue en présence du Secrétaire Général du ministère de l’Industrie et du Commerce, des membres du Conseil d’administration du groupe Orizio, maison mère de SABCA, et du management de SABCA, a également été l’occasion de présenter la première livraison de l’avion PC-12 assemblé au Maroc pour le compte de Pilatus.

1 – Quel regard portez-vous sur l’industrie aéronautique marocaine ?

Je porte un regard impressionné, admiratif et puis un regard extrêmement satisfait à l’égard de l’écosystème aéronautique marocain.

Beaucoup de facteurs nous ont encouragés, dès le départ, à investir au Maroc, et aujourd’hui nous nous développons à travers la construction de notre nouvelle usine. C’est un joyau qui est prédestiné à de beaux projets, dont la construction de l’avion Pilatus, un de nos principaux clients.

L’industrie marocaine est extrêmement compétitive et performante avec un capital humain très bien formé. Ce sont des personnes extrêmement motivées qui travaillent avec le sourire, c’est toujours un plaisir d’interagir avec eux.

  Erfoud : Coup d'envoi du 11ème Salon international des dattes au Maroc

2 – Quelle place occupe le Maroc dans la stratégie globale de SABCA ?

SABCA Maroc est un acteur fondamental dans la stratégie de SABCA, puisqu’elle nous permet non seulement de délivrer des assemblages complets et complexes mais surtout de manière extrêmement compétitive.

Nous bénéficions au Maroc d’avantages compétitifs et d’une main d’œuvre de haute qualité qui nous permet de faire un travail très sophistiqué. C’est la combinaison de nos usines marocaine et belge qui nous rend attractif pour nos clients.

Au Maroc nous faisons de l’assemblage de pièces pour nos clients comme Airbus, Pilatus, Daher, Dassault. Nous recevons plusieurs éléments du puzzle que nous assemblons ici grâce aux compétences et aux infrastructures déjà existantes et celles que nous avons développées via SABCA Maroc.

3 – Quel est le taux d’intégration locale dans la chaîne de valeur de SABCA ? Quid du sourcing local ?

Pour l’instant, notre activité marocaine est principalement axée sur notre stratégie industrielle d’assemblage de pièces qui viennent de nos usines en Belgique ou d’autres chaînes d’approvisionnement mondiales.

Notre objectif pour le Maroc est de développer le sourcing local et, ainsi, mettre en place une chaîne de fournisseurs marocaine au service de SABCA Maroc, qui produira au Maroc les pièces élémentaires des aéronefs.

Ceci a un avantage en termes de compétitivité, de réactivité mais surtout en matière d’empreinte écologique puisque évidemment nous ne ferons plus de transport de pièces mais nous nous approvisionnerons à la source.

Ainsi, j’espère que nous pourrions arriver à un assemblage complet, pour aider l’écosystème aéronautique marocain à se développer et à se structurer davantage.

  covid-19: 1.171 nouveaux cas confirmés et 2.530 guérisons en 24 heures

4 – Comment évaluez-vous les ressources humaines au Maroc ?

Un des éléments fondamentaux et clés ayant présidé à notre choix de délocaliser une partie de notre activité au Maroc et de grandir fortement ici, c’est réellement la qualité mais aussi la disponibilité des ressources humaines.

L’Institut des Métiers de l’Aéronautique (IMA) est réellement une force de frappe est une arme de compétition extrêmement importante. A ce titre, je profite de l’occasion pour féliciter la vision du Royaume à long terme d’avoir investi dans ce genre d’établissements pour permettre aux industriels de s’établir au Maroc tout en sachant qu’ils auront à disposition des ressources qualifiées à des processus et procédés sophistiqués et dotées d’une réelle formation en la matière.

C’était un point important de notre décision de s’installer au Maroc et de notre ambition de s’y développer.

5 – Après 10 ans d’activité au Maroc, quelles sont les futures ambitions de SABCA ?

Déjà continuer le ramp-up après avoir célébré l’inauguration de notre usine et la première livraison de Pilatus. Ce que nous devons maintenant faire c’est d’assurer la montée en cadence de Pilatus parce que nous comptons livrer plusieurs aéronefs par semaine et de manière tout à fait stable.

Nous allons d’abord nous concentrer sur notre enracinement et faire en sorte que la performance soit là, et pour le futur, évidemment, nous avons de grandes ambitions de croissance pour capter de nouveaux clients et programmes, et pourquoi pas continuer l’expansion de SABCA Maroc en termes de nouvelles usines.

-MAP-

Ir arriba