actualités

Patrimoine: l’artisanat, un levier important

Le secteur de l’artisanat est un levier important pour la préservation du patrimoine matériel et immatériel, notamment à travers son rôle dans la transmission intergénérationnelle des savoir-faire séculaires, a souligné, lundi à Marrakech, la ministre du tourisme, de l’artisanat, et de l’économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor.
Patrimoine: l’artisanat, un levier important 2

“L’artisanat est également un secteur productif et contribue de manière significative au développement économique, social et territorial des pays”, a ajouté la ministre qui intervenait par visioconférence dans le cadre de la 7è édition du Salon National de l’Artisanat, lancée officiellement à partir de la Cité ocre.

Au Maroc, grâce à la vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et à la Haute Sollicitude du Souverain en vers les artisans, ce secteur bénéficie d’une forte mobilisation des pouvoirs publics et des professionnels, a-t-elle rappelé, notant que l’objectif étant le développement de l’artisanat marocain, l’accélération de la structuration des acteurs, la consolidation de la compétitivité de l’offre et la promotion des savoir-faire exceptionnels, que ce soit au niveau national ou international.

Ainsi, malgré la conjoncture internationale difficile, les principaux indicateurs de performance du secteur affichent des résultats encourageants, s’est félicitée Mme Ammor, qui précise que le secteur emploie 22% de la population active, contribue à hauteur de 7% du Produit Intérieur Brut et a généré en 2021 un chiffre d’affaires global d’environ 140 milliards de dirhams.

“Dans le même sens, les exportations des produits de l’artisanat marocain, bien que devant être développées davantage, ont enregistré un taux de croissance annuel moyen de 7% au cours des cinq dernières années, et ce, en dépit des répercussions de la crise sanitaire mondiale liée à la Covid-19”, a enchainé la ministre.

Dans le but de capitaliser sur cette dynamique, a ajouté Mme Ammor, le ministère demeure mobilisé, en étroite collaboration avec ses établissements sous tutelle et ses partenaires, notamment la Fédération des Chambres d’artisanat, la Fédération des entreprises d’artisanat et les chambres régionales de l’artisanat, dans le déploiement de plusieurs chantiers structurants.

  Covid-19/Maroc: 2.791 nouvelles infections et 9 DÉCÈS en 24H

La ministre a, dans ce sens, cité la mise en œuvre du chantier de la généralisation de la protection sociale à tous les Marocains, lancé sous l’impulsion du Souverain, faisant observer que plus de 700.000 artisans ont déjà été identifiés et 500.000 d’entre eux ont été pré-inscrits dans le Régime de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO).

“Le ministère s’est également attelé à accélérer la refonte et la modernisation du dispositif réglementaire et juridique encadrant l’activité du secteur, matérialisé par l’entrée en vigueur de la loi 50-17 et de ses textes d’application”, a relevé Mme Ammor, notant que “cette refonte a également permis de mettre en place, depuis le mois de février de cette année, le Registre National de l’Artisanat (RNA) qui compte aujourd’hui plus de 325.000 artisans inscrits, représentant une large frange des 172 métiers et activités que compte le secteur”.

“Nous sommes parfaitement conscients des opportunités offertes sur les marchés nationaux et internationaux, mais également des défis à relever pour renforcer la compétitivité et l’attractivité de nos écosystèmes”, a indiqué la ministre, faisant savoir, dans ce sens, que plusieurs dispositifs d’accompagnement des acteurs sont en cours de mise en œuvre.

“Il s’agit, notamment du programme des Centres d’excellence, qui concerneront progressivement les différentes filières du secteur, et qui auront pour objectif d’appuyer les efforts de production et de commercialisation des opérateurs”, a-t-elle expliqué, notant que ce programme a été conçu avec des partenaires nationaux et internationaux de renoms.

Par ailleurs, afin d’accélérer la dynamique de structuration des acteurs et augmenter le volume des exportations, deux autres programmes seront déployés. Ils cibleront les agrégateurs de production et de commercialisation ainsi que les opérateurs marocains de l’artisanat qui veulent exporter leurs produits sur les marchés internationaux, a relevé la ministre.

  lutte contre ANALPHABÉTISME: PLUS D’UN MILLION DE BÉNÉFICIAIRES AU TITRE DE LA SAISON 2019-2020

C’est dans ce contexte que “nous organisons la 7ème édition de la Semaine Nationale de l’Artisanat, sous le thème “L’artisanat, un savoir-faire ancestral unique au service d’un développement inclusif et durable” et que nous l’inscrivons avec conviction dans un format ouvert à l’international”, a précisé Mme Ammor.

Pour la ministre, la Semaine Nationale de l’Artisanat est un rendez-vous national de référence pour tous les acteurs du secteur, faisant savoir que durant tout le mois de décembre, des opérations de promotion et de commercialisation des produits de l’artisanat ainsi que des foires régionales seront organisées dans toutes les régions du Royaume.

MAP

Ir arriba