actualités

Maroc-Portugal: Le Maroc est « le Rocky de cette Coupe du monde », assure Regragui

Maroc-Portugal: Le Maroc est « le Rocky de cette Coupe du monde », assure Regragui 2

«On est un peu le Rocky de cette Coupe du monde», celui qui vient d’en bas, a assuré Walid Regragui, le sélectionneur du Maroc en conférence de presse dans des propos rapportés par l’AFP, après la qualification historique de son équipe samedi pour les demi-finales du Mondial-2022 aux dépens du Portugal (1-0).

Q: Pouvez-vous nous raconter ce match incroyable ?

R: « Ça a été comme prévu très difficile contre une des meilleures équipes du monde. Ils nous avaient bien étudiés et ils nous ont posé plus de problèmes que l’Espagne. On fait une bonne première période, on marque. Ensuite ils ne nous ont pas laissé respirer. Il y avait aussi beaucoup de fatigue. J’ai perdu aujourd’hui deux joueurs importants avec Aguerd et Mazraoui. Mais ceux qui sont entrés ont fait un travail extraordinaire. Ils auraient pu égaliser mais quand tu mets du coeur et de l’humilité, le ballon tourne de ton côté. »

Q: Sur quoi vous êtes-vous appuyés ?

R: « On n’est pas la plus belle équipe à voir jouer, mais on est la plus belle pour le coeur, l’envie et même la tactique. On a posé des problèmes à toutes les grosses équipes. Elles n’ont pas trouvé la faille pour l’instant, puisqu’on a juste pris un csc (un but contre sans camp d’Aguerd face au Canada en phase de poules, NDLR). Ça n’est pas un hasard, c’est du travail. On a eu le parcours le plus difficile possible. Et puis il y a ce public. On a eu cette énergie des Africains, du monde arabe, qui nous font passer ces ondes positives qui font qu’à un moment, tout le monde a envie que cette équipe gagne. C’est un exploit. On entre dans l’histoire. On met l’Afrique dans les quatre meilleures équipes mondiales. C’est une fierté énorme pour moi. »

  ISIF’22 : Le Maroc remporte le Grand prix de la meilleure invention internationale

Q: Vos joueurs ont montré beaucoup de coeur…

R: « On a un schéma clair. Tout le monde doit travailler. Ziyech et Boufal n’ont jamais autant couru. Mais ils le font pour leur pays, naturellement. On doit se battre plus que les autres, on n’a pas les mêmes armes. Si tu n’as pas de coeur, tu ne peux pas battre ces grosses équipes. On devient l’équipe sympathique de cette Coupe du monde et on montre au monde que dans la vie, c’est possible avec moins de talent, de qualité et d’argent. Si tu as envie, que tu travailles et que tu crois, tu peux. Mais attention, ça n’est pas un miracle. La Croatie, la Belgique, l’Espagne, le Portugal, zéro but encaissé. C’est du travail. L’Afrique travaille, le monde arabe travaille. On rend notre peuple, un continent et le monde arabe heureux. Quand tu regardes Rocky, tu es pour lui parce que c’est celui qui sort d’en bas. On est un peu le Rocky de ce Mondial. »

Q: On vous a vu finir en larmes…

R: « Je crois que c’est la première fois que je pleure à la fin d’un match. J’essaie de contrôler mes émotions pour montrer l’exemple. Mais parfois c’est trop dur. Quand tu amènes ton pays en demi-finale d’une Coupe du monde, tu ne peux pas contrôler ça, les émotions débordent. Je pense qu’au Maroc, c’est impossible de savoir ce qui va se passer. Le Maroc va exploser. C’est extraordinaire. Donner cette joie à notre peuple, il n’y a pas mieux. »

  NOUVELLE DISTINCTION INTERNATIONALE POUR LA FONDATION ZAKOURA

Q: Pouvez-vous viser plus haut ?

R: « Si une équipe africaine peut aller en demi-finale, pourquoi pas en finale ? On a le droit de rêver. C’est gratuit le rêve mais ça n’est pas les grands pays qui vont nous le donner. A nous d’aller le chercher. Mais on n’a rien fait. On est à un match de la fin et faudra être fort pour nous battre. Si on est à 100%, ça sera très, très dur de nous battre. »

Propos recueillis en conférence de presse

Avec-AFP-

Ir arriba