actualités

Le Festival « Jazz sous l’Arganier » retrouve son public à Essaouira

Le rideau a été levé, mardi soir à l’espace emblématique Dar Souiri, sur la 6ème édition du Festival “Jazz sous l’Arganier”, organisée par l’association Essaouira-Mogador, avec au menu deux concerts envoûtants célébrant le Jazz festif et la nouvelle ère de cette musique au Maroc.
Le Festival « Jazz sous l’Arganier » retrouve son public à Essaouira 2

Cette soirée inaugurale, qui s’est déroulée en présence du Conseiller de Sa Majesté le Roi et Président fondateur de l’Association Essaouira-Mogador, André Azoulay, ainsi que de personnalités de divers horizons, a été animée par l’artiste Hamza Bennani Smires et son groupe HBS Moderntet, qui sont des ambassadeurs de la nouvelle ère du Jazz au Maroc, du Jazz festif et généreux rendant à la fois hommage au répertoire traditionnel marocain et au Jazz des années 70.

Le groupe a ainsi gratifié le public présent d’un spectacle d’un son nouveau où les sensations sont multiples, mêlant avec subtilité jazz et musiques marocaines.

Par la suite, la scène a été cédée à l’artiste maroco-australien, Julian Belbachir et son groupe qui ont émerveillé l’assistance avec des mélodies et sonorités puisées dans un répertoire tissant des liens festifs entre cultures, continents et créations.

Le groupe, qui rassemble des artistes marocains et d’autres de diverses nationalités, était à pied d’oeuvre à Essaouira depuis trois mois pour préparer cette performance et envoûter le public de sa musique qui se veut une véritable célébration du métissage, nourrie par un sens poussé de l’improvisation.

Dans une déclaration à M24, la chaîne télévisée de l’information en continu de la MAP, le président exécutif de l’Association Essaouira-Mogador, Tarik Ottmani, a expliqué qu’après trois années de rupture, ce festival, qui représente l’un des rendez-vous incontournables de la scène culturelle locale, est de retour en force comme en témoigne la programmation si riche et exceptionnelle au grand bonheur du public passionné.

Cette édition met à l’affiche plusieurs groupes marocains qui gratifieront le public de spectacles et de concerts de haute facture, comme c’est le cas pour cette soirée inaugurale, a ajouté M. Ottmani, également président du conseil communal d’Essaouira, tout en se félicitant de ces retrouvailles du festival avec son grand public et de voir la Cité des Alizés vibrer à nouveau au rythme du Jazz.

  Reprise de l’activité de l’hébergement touristique le 25 juin

L’équipe de l’Association Essaouira-Mogador ne ménagera aucun effort pour préparer une nouvelle édition plus grande l’année prochaine et ce, au grand bonheur des mélomanes, a-t-il dit.

De son côté, le trompettiste et compositeur, Hamza Bennani Smires, a indiqué qu’il s’agit de sa deuxième participation à un événement artistique à Essaouira après le festival “Printemps Musical es Alizés” en 2019, relevant que le groupe a interprété lors de ce concert des “chansons originales de la musique marocaine moderne qui s’inspire de différentes musiques traditionnelles du pays”, tout en laissant place à l’improvisation, ce qui “nous permet de présenter des performances différentes à chaque fois”.

Pour sa part, Julian Belbachir s’est dit heureux de se produire à Essaouira, précisant qu’il s’agit de sa première participation à cet événement exceptionnel en compagnie de son groupe composé de talentueux musiciens de plusieurs nationalités.

Après une parenthèse de trois années, Covid-19 oblige, le Festival “Jazz sous l’Arganier” retrouve son public, avec à la clé une programmation alléchante, mettant à l’affiche 6 concerts inédits à Dar Souiri, espace emblématique de toutes les musiques.

Il s’agit d’une “magnifique offrande souirie aux mélomanes, cette édition ayant fait le choix de s’ouvrir aux compositeurs et aux musiciens les mieux inspirés et les plus doués de la scène marocaine du Jazz”.

De la scène marocaine mais pas seulement, le public et pendant trois jours va aussi découvrir l’exceptionnelle créativité et modernité d’une communauté marocaine du Jazz, qui a su faire siens les instruments, les couleurs et les voix de l’Afrique.

Réunis par le grand Majid Bekkas, se produiront également à Essaouira Khalil Bensouda, Soukaina Fahsi, Houssam Guinea et Lalla Tamar, qui sont tous à l’affiche de cette 6ème édition qui verra, entre autres, les concerts d’Urban Folklore avec leur jazz festif et généreux, qui se danse, se chante et se partage, mêlant avec subtilité soul et musiques marocaines.

  Le Groupe Karim Bennani inaugure à Dakhla son premier projet hôtelier 5 étoiles “Tulum Beach Resort & Spa”

D’autres surprises jalonneront cette édition qui se distinguera par un concert d’anthologie du Sextet Afro Gnaoua Jazz dirigé par Majid Bekkas.

Et comme Majid Bekkas a des amis un peu partout dans le monde, des invités surprises sont attendus pour un concert inédit dont Essaouira a le secret et qui fera date cette année encore.

Ir arriba