actualités

Accord Gouvernement-Syndicats de l’enseignement pour la “Feuille de route 2022-2026″

Accord Gouvernement-Syndicats de l'enseignement, un tournant dans la mise en œuvre de la "feuille de route 2022-2026 pour une école publique de qualité pour tous" (Benmoussa)
Accord Gouvernement-Syndicats de l’enseignement pour la “Feuille de route 2022-2026″ 2

Le procès-verbal de l’accord signé, samedi à Rabat, entre le gouvernement et les syndicats de l’enseignement les plus représentatifs, est un tournant dans le processus de mise en œuvre de la «feuille de route 2022-2026 pour une école publique de qualité pour tous», a assuré le ministre de l’éducation nationale, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa.

«Cet accord peut être considéré comme un tournant dans le processus de mise en oeuvre de la feuille de route et de l’atteinte des objectifs fixés, ainsi que de l’amélioration de la qualité de l’enseignement, que ce soit sur le plan de la maîtrise des apprentissages, ou sur l’aspect lié à la réduction du décrochage scolaire», a soutenu M. Benmoussa dans une déclaration à la presse à l’issue de la cérémonie de signature du PV de l’accord.

Il a précisé, à ce propos, que «cet accord établit un nouveau statut qui remplace celui datant de plus de vingt ans, ce qui signifie que tous les fonctionnaires du ministère, y compris les cadres des académies, seront soumis aux mêmes lois, bénéficieront des mêmes droits et devoirs et suivront les mêmes parcours professionnels».

M. Benmoussa a, par ailleurs, indiqué que ce nouveau statut qui comporte des outils incitatifs pour le corps enseignant et l’évaluation des performances se veut «plus motivant», ajoutant que cet accord qui entrera en vigueur à partir de cette année «est de nature à favoriser les conditions pour la mise en oeuvre optimale de la feuille de route 2022-2026.

«Nous avons foi que ledit accord favorisera les conditions idoines pour assurer la pérennité de la vie scolaire et œuvrer à la mise en oeuvre de la feuille de route», a-t-il fait savoir.

  Aéronautique : la société canadienne GAL Aerospace ouvrira une unité de production au Maroc

De son côté, le ministre de l’inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, Younes Sekkouri, a qualifié d'»important» cet accord qui touche plus de 50% des employés du secteur public.

Cet accord est «fondamentalement social et ouvrira la voie à la valorisation des salaires des enseignants», a précisé M. Sekkouri.

Le ministre a salué les efforts déployés pour la réforme du système éducatif, un chantier important qui incarne la volonté du gouvernement à donner à l’enseignant le statut qu’il mérite.

Avec-MAP-

Ir arriba