actualités

PORTS: LE TRAFIC AUGMENTE DE 1,5% EN 2022

Les ports marocains ont enregistré une évolution positive du trafic portuaire global qui est passé de 192,1 millions de tonnes en 2021 à 195 millions de tonnes en 2022, soit une hausse de 1,5%.
PORTS: LE TRAFIC AUGMENTE DE 1,5% EN 2022 2

Selon un communiqué du ministère de l’Équipement et de l’Eau, le trafic domestique a enregistré un volume de 110,1 millions de tonnes (-1,2%) tandis que le transbordement a atteint un volume de 84,8 millions de tonnes, soit une croissance de 5,3% par rapport à 2021.

Selon les données dévoilées par le ministère, la répartition du trafic en 2022 a connu une prédominance de l’activité de transbordement, représentant ainsi une part de 43,5% du trafic global, suivi des importations avec 33,8%, des exportations avec 17,8%, du cabotage avec 3,9% et du soutage avec 0,9%, note le ministère.

Pour l’activité du transbordement, le complexe portuaire de Tanger Med a confirmé sa position de plateforme logistique majeure au niveau du bassin méditerranéen enregistrant par conséquent un trafic de 84,8 millions de tonnes durant l’année 2022, soit une progression de 5,3% par rapport à l’année précédente, précise le ministère, soulignant que cette hausse est attribuable à l’accroissement du volume du transbordement des conteneurs (81,6 millions de tonnes/+5,3%) et des hydrocarbures (3,1 millions de tonnes/+8,3%).

Les importations se sont établies au titre de l’année 2022 à 65,9 millions de tonnes marquant ainsi une hausse par rapport à 2021 (+3,2%), une performance due principalement à la variation du trafic des céréales (8,9 millions de tonnes/+23,3%), des hydrocarbures (12,1 millions de tonnes/+7,5%), de l’ammoniac (1,8 millions de tonnes/+14%) et du charbon (11,2 millions de tonnes/+0,4%).

Le volume des exportations a connu un repli de 13% en 2022, en enregistrant 34,7 millions de tonnes. Une baisse en volume corrélée à une hausse significative en valeur, notamment pour les produits phosphatiers qui étaient à l’origine de cette variation : le phosphate brut (5,4 millions de tonnes/-42,7%), les engrais (9,1 millions de tonnes/-16,8%), l’acide phosphorique (2,6 millions de tonnes/-29,3%), l’acide sulfurique (1,3 millions de tonnes/-39,8%). Par ailleurs, le trafic des conteneurs en export a connu une bonne reprise en 2022 (4,4 millions de tonnes/+13,1%).

  M. Azoulay: Le Maroc oppose la modernité et les espoirs de sa réalité sociale aux fractures et aux craintes qui s’expriment dans un monde fragmenté

Le trafic des véhicules neufs a atteint 580 818 unités au cours de l’année 2022, enregistrant une hausse importante de 11,5% par rapport à l’année 2021, dont plus de 67% destinés à l’export et produits par les usines de Renault, Somaca et Stellantis.

Quant au cabotage, l’échange entre les ports marocains a connu une hausse importante de 24,8% par rapport à l’année 2021, en enregistrant un volume de 7,6 millions de tonnes en 2022, induit essentiellement par la hausse du trafic des conteneurs (+4,8%) et des hydrocarbures (+18,9%).

Le soutage des hydrocarbures (Bunkering) a connu une hausse de +15,3 % par rapport à l’année 2021. Il a enregistré un volume de 1,8 millions de tonnes, et ce au profit des navires transitant par le Détroit de Gibraltar.

Pour le trafic des passagers, les ports marocains ont vu transiter 3.451.882 PAX en 2022, soit une hausse importante de 377,2% par rapport à 2021, et ce dans le cadre de l’opération “Marhaba 2022”. Les ports de Nador, Tanger Med et Tanger-Ville ont assuré le transit de plus de 96% du trafic global des passagers.

S’agissant de l’activité de croisière, elle a marqué une reprise avec un nombre de 114 371 croisiéristes l’année 2022, surtout après les restrictions sanitaires des deux années liées à la pandémie du Covid-19.

Par ailleurs, le volume des débarquements des produits de la pêche maritime côtière et artisanale, durant l’année 2022, a connu une progression de 13,4% pour s’établir à 1,5 millions de tonnes.

Avec 167,6 millions de tonnes traités au titre de l’année 2022, les ports de Tanger Med, Casablanca et Jorf Lasfar concentrent presque 86% du trafic global. Ainsi, le port de Tanger Med se positionne en tête de liste, en enregistrant 107,8 millions de tonnes. Pour le trafic domestique, le port de Jorf Lasfar maintient sa première position du Royaume en termes de volume de marchandises traitées en import-export, avec un volume de 34 millions de tonnes, suivi par le port de Casablanca avec un volume de 25,8 millions de tonnes.

  Les écoles n’ouvriront pas avant septembre et une nouvelle date est fixée pour le BAC

Avec-MAP-

Ir arriba