Économie

Maroc: L’inflation à 6,6% en 2022

Le taux d’inflation s’est établi à 6,6% au terme de l’année 2022. Les prix à la consommation ont augmenté progressivement au fil des mois pour finir à 8,3% sur le seul mois de décembre.
Maroc: L'inflation à 6,6% en 2022 2

L’IPC du mois de décembre 2022 a connu une hausse de 0,1% par rapport au mois précédent. Au terme de l’année 2022, l’IPC annuel moyen aura progressé de 6,6% et l’indicateur annuel d’inflation sous-jacente de 5,8%, selon le haut-commissariat au Plan.

L’inflation a atteint 6,6% au terme de l’année 2022. Selon le HCP, l’indice des prix à la consommation (IPC) annuel moyen a enregistré, au terme de l’année 2022, une augmentation de 6,6% par rapport à l’année 2021, ce qui s’explique par la hausse de l’indice des produits alimentaires de 11,0% et de celui des produits non alimentaires de 3,9%. Les variations enregistrées pour les produits non alimentaires vont d’une hausse de 0,1% pour la «Santé» à 12,2% pour les «Transports». Sur cette base, l’indicateur d’inflation sous-jacente aurait connu une hausse de 5,8% au cours de l’année 2022 par rapport à l’année 2021.

L’indice des prix à la consommation a connu, au cours du mois de décembre 2022, une hausse de 0,1% par rapport au mois précédent. Cette variation est le résultat de la hausse de 0,7% de l’indice des produits alimentaires et de la baisse de 0,4% de l’indice des produits non alimentaires.

Les hausses des produits alimentaires observées entre novembre et décembre 2022 concernent principalement le «Lait, fromage et œufs» avec 2,3%, les «Huiles et graisses» avec 1,9%, les «Poissons et fruits de mer» avec 1,7%, les «Légumes» avec 1,1%, le «Café, the et cacao» avec 0,7%, le «Pain et céréales» avec 0,4% et les «Viandes» avec 0,1%.

En revanche, les prix ont diminué de 1,8% pour les «Fruits». Pour les produits non alimentaires, la baisse a concerné principalement les prix des «Carburants» avec 7,5%.

  Céréales : les mesures pour assurer la commercialisation de la récolte nationale

Dans ces conditions, l’indicateur d’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatiles et les produits à tarifs publics, aurait connu une hausse de 0,7% au cours du mois de décembre 2022 par rapport au mois précédent.

L’IPC annuel moyen a enregistré, au terme de l’année 2022, une augmentation de 6,6% par rapport à l’année 2021. Conséquence de la hausse de l’indice des produits alimentaires de 11,0% et de celui des produits non alimentaires de 3,9%.

Les variations enregistrées pour les produits non alimentaires vont d’une hausse de 0,1% pour la «Santé» à 12,2% pour les «Transports».

Sur cette base, l’indicateur d’inflation sous-jacente aurait connu une hausse de 5,8% au cours de l’année 2022 par rapport à l’année 2021.

Les plus fortes hausses à Al-hoceima, Kénitra et Beni-Mellal

Les hausses les plus importantes de l’IPC annuel ont été enregistrées à Al-hoceima avec 8,4%, à Kénitra et Beni-Mellal avec 8,0%, à Errachidia avec 7,6%, à Marrakech avec 7,3%, à Safi avec 7,0%, à Fès et Oujda avec 6,9% et à Tétouan et Meknès avec 6,8%.

Ir arriba